Actus courses

Réunion 2019, la surprise du chef G. Curmer

Partager
Poste Le 19 octobre 2019 par Fred Bousseau

Gregoir Curmer vainqueur du Grand Raid de La Reunion 2019
Cette 27ème édition du Grand Raid de La Réunion fut pleine de rebondissements, ceux auxquels on peut s’attendre sur un ultra, liés au côté sportif de la course, mais aussi les impondérables.
Et ce fut malheureusement le cas, encore une fois cette année, tout le groupe de tête avec tous les favoris s’est engagé sur un mauvais chemin entre Domaine Vidot (km 15) et Notre-Dame de la Paix (km 25), suivant le balisage d’une autre course, le Zembrocal Trail et vont parcourir environ 7km supplémentaires pour 600 m D+.
Une erreur dont les coureurs ne sont visiblement pas responsable, le président de l’organisation, Robert Chicaud, reconnaissant sur le plateau de Canal Grand Raid une erreur due à un dé-balisage / re-balisage pendant la nuit et à un manque de bénévoles à cette bifurcation, et présentant ses excuses aux coureurs.
Mais à cet instant le mal est fait, la course est chamboulée et ne sera plus la même….
Gregoire Curmer se fait un nom dans la cour des grands
Au passage à Notre Dame de la Paix (km 25), Ludovic Pommeret pointe alors à la 164ème place, Maxime Cazajous est 249ème, Martin G. Curmer - Diagonale des Fous 2019Kern 273ème, Diego Pazos 314ème, Antoine Guillon au delà de la 300ème place tout comme David Hauss 416ème, et ils comptent alors tous entre 35′ et 50′ de retard sur la tête de course dont le leader malgré lui est Grégoire Curmer.
13ème à Domaine Vidot, Grégoire Curmer va rester concentré dans sa course, lui qui a terminé 5ème de la TDS 2019 et 16ème de l’édition 2016 du Grand Raid en 28h39′.
Il passe même 4ème à Cilaos, remonte à la seconde place dans la montée du Taibit et dans Mafate il s’empare après Marla de la 1ère place pour creuser les écarts au fil des kilomètres et ne plus la quitter jusqu’au stade de La Redoute à Saint Denis.
Le Chamoniard d’adoption, 29 ans, chef cuisinier de profession, originaire d’Anthony en région parisienne, s’est parfaitement préparé pour cet objectif et faisait partie des outsiders capables de venir chercher un Top 10 (voir mieux !!!) – LIRE PREVIEW ICI
Il y a une semaine il était avec son ami Jean Burnet à 4 000 m d’altitude dans le massif du Mont-Blanc, pour une sortie d’alpinisme dans une goulotte de glace au Triangle du Tacul.
Il s’est ensuite envolé pour la Réunion et venir inscrire de la plus belle manière son nom au palmarès car si on regarde le chrono, il s’impose en 23h33’45, François D’Haene et Benoit Girondel réalisaient en 2018 un chrono de 23h18’39, Benoit Girondel l’avait emporté seul en 2017 en 23h53’53.
Ludo Pommeret 3 fois seconds en 10 ans !
Derrière, on va assister à une longue course poursuite pour revenir aux avant postes.
On notera dans le même temps les abandons de Benoit Girondel (douleur à la hanche) et de Jordi Gamito (douleur au genou).
Grand Raid de La Reunion 2019Ludo Pommeret va opérer une remontée comme il en a le secret, 44ème à Nez de Boeuf, 23ème à Mare à Boue, 9ème à Cilaos, 7ème au Taïbit, 6ème à Ilet à Bourse, il rejoint Martin Kern et Nicolas Larivière au Maido et pointe 4ème.
Le réunionnais Nicolas Larivière sera l’un des seuls rescapés à ne pas s’être trompé pointant 4ème au domaine Vidot et 2nd à Notre Dame de la Paix, il va tenir la cadence pour finir ex-aequo avec Ludo Pommeret à la seconde place en 24h26′.
Le savoyard compte 3 Grand Raid à son actif et 3 secondes places en 2009, 2014 et 2019.
Maxime Cazajous, termine 4ème en 24h52’16 après avoir lui aussi tout tenté pour revenir sur la tête de course, tout comme le jeune Martin Kern, vainqueur de la 6000 D 2019, qui termine finalement 5ème en 24h53’33, contraint de marcher sur la fin de course, victime d’une contracture au mollet.
Le triathlète David Hauss, 4ème des Jeux Olympique termine 6ème de cette course lui qui a déjà remporté la Mascareigne et le Bourbon.
Antoine Guillon, partit sur des bases de moins de 24h pour sa 13ème participation, va connaître après connaître un gros passage à vide dans Mafate, sans doute victime d’une remontée trop rapide après l’égarement, il va finalement terminer 28ème en 29h39’50.
1ère victoire Américaine chez les dames

Chez les dames, il a fallu attendre le lever du jour ce samedi matin pour assister à la 1ère victoire d’un coureur venu des Etats Unis.
Marion Delespierre seconde du Grand Raid de La Reunion 2019ET c’est l’Américaine Sabrina Stanley qui l’emporte en 30h49’39, elle était inconnue en Europe mais s’est déjà illustrée en remportant la Hardrock 100 en 2018 et en terminant 3ème de la western states 2017.
Elle aura fait une course d’attente derrière la Française Marion Delespierre, vainqueur de la MAxi-RAce 2019 et 3ème du 90km du Mont-Blanc 2018.
En tête jusqu’à Roche plate, la jeune médecin, installée à Lyon, s’est fait reprendre dans la montée du Maido. elle s’offre une superbe seconde place avec un sourire radieux en 32h05’18.
La Réunionnaise Alexandra Clain prend la 3ème place en 32h10’03 au terme d’une course régulière.
Géraldine Lachapelle termine 4ème en 33h58’04
Sandrine Béranger lauréate de l’épreuve en 2004 termine 5ème en 34h48’57…15 ans après !

RÉSULTATS GRAND RAID DE LA RÉUNION 2019

VICTOIRE de Sabrina Stanley en 30h49’39
2/ Marion Delespierre Mauppin en 32h05’18
3/ Alexandra Clain en 32h10’03
4/ Géraldine Lachapelle en 33h58’04

5/ Sandrine Beranger en 34h48’57

VICTOIRE de Grégoire Crumer en 23h33’45.
2/ Nicolas Rivière et Ludovic Pommeret en 24h26’
4/ Maxime Cazajous en 24h52’16
5/ Martin Kern en 24h53’33

F Bousseau – ©️Facebook M. Delespierre – organisation

X