Actus courses

S. Spehler puissance marathon

Partager
Poste Le 22 novembre 2018 par Fred Bousseau

Sébastien Spehler vainqueur du marathon du Beaujolais

Le trailer alsacien Sébastien Spehler, qui portait le dossard 68 (numéro de son département le Haut Rhin), a remporté ce samedi la 14e édition du Marathon du Beaujolais en 2h24’43, un peu à la surprise générale il faut bien l’avouer, établissant le nouveau record de l’épreuve.

Vainqueur du trail des Templiers il y a un mois (78 km / 3 650 m D+) pour la seconde année consécutive, le membre du Team Salomon s’est inscrit en dernière minute sur l’épreuve beaujolaise. Il devait en effet initialement courir une épreuve de trail à San Fransisco, avant que celui-ci ne soit annulé en raison de la vague d’incendies catastrophiques en Californie.
Deux jours avant l’épreuve, avec l’aide du parrain de l’épreuve et équipier du team Salomon François D’Haene, Sébastien Spehler trouvait un dossard et s’engageait sur son premier marathon sur route.

Un trailer dans la cour des routards

Peu après le départ, et dès le 10e kilomètre, l’Alsacien qui a fêté ses 30 ans cette année, se retrouvait seul en tête, pour ne plus jamais Sébastien Spehler - equipe de France de Trailêtre revu. Il s’imposait à Villefranche en 2h24’43, soit le nouveau record de l’épreuve, jusqu’alors détenu par Pasteur Nyabenda en 2h26’57, depuis 2006. Un temps canon réalisé sur un parcours vallonné, sans préparation spécifique, ce qui laisse augurer un potentiel bien plus élevé pour S. Spehler sur cette discipline. Le deuxième de cette édition, Hugo Altmeyer, pointera à l’arrivée à 7 minutes du vainqueur, le 3ème Pierre Bardet, vainqueur en 2017, étant relégué à un peu moins de 15′.

Une performance remarquable saluée par un spécialiste, Cédric Fleureton, vainqueur en 2016 en 2h29’39, dans les colonnes du Progrès de Lyon qualifiant le résultat à sa juste valeur « ce n’est pas une performance, c’est une très grosse performance ».
Un chrono référence sur un parcours vallonné qui parle aux spécialistes comme le souligne Benjamin Steen dans les mêmes colonnes « au doigt mouillé, ses 2h24′ valent aux alentours de 2h18′ sur un parcours plat. De quoi le placer virtuellement dans le top 7 des spécialistes tricolores en 2018 ».

Chez les filles également, le record de l’épreuve est aussi tombé. C’est la Russe Maria Berezhnaya qui le détient désormais, en 2h50 :38, effaçant des tablettes l’Ougandaise Imaculate Chemutaï (2h59’43’’). Deuxième, la Néerlandaise Ingrid Versteegh a aussi battu ce record en terminant en 2h58’33’’.

Et puisque décidément cette édition 2018 rimait avec « record », on aura noté que l’épreuve et l’ensemble de ses formats de course proposés aura battu un nouveau record d’affluence. 15 701 coureurs (14 690 coureurs en 2017) auront rallié l’une ou l’autre des arrivées. Soit un millier de plus que l’an dernier. Ils étaient 2 178 sur le marathon, 5 725 sur le semi, 5798 sur les 13km du Rhône et 2 000 sur le Family marathon.

Sébastien Spehler en bref :
Né le 14 avril 1988
Profession : coach sportif
Spécialités : Canicross, trail, course en montagne et maintenant marathon.
Membre de l’équipe de France de Trail
Champion de France de Trail long 2013
4 fois vainqueur de la 6 000 D (2013-2014-2015-2016)
2 fois vainqueur des Templiers (2017 – 2018)
2 fois vainqueur de la Maxi-Race (2014 – 2017)
Vainqueur du Lavaredo 2013

Par Fred Bousseau et Luc Beurnaux – ©Fred Bousseau & organisation

X