Actus courses

TDS 2018 – La loi des hommes de l’Est

Partager
Poste Le 30 août 2018 par Luc Beurnaux

L’UTMB a fêté pour la première fois de son histoire la victoire d’un athlète polonais sur l’une de ses épreuves. Hier soir en effet, Marcin Swierc est entré dans l’histoire de la compétition en remportant la TDS, à laquelle plus de 1500 concurrents ont participé.

 

L’épreuve, longue de 123km et proposant 6800m D+, a démarré avec deux heures de retard sur l’horaire initialement prévu, à cause d’une météo incertaine et pluvieuse. Des aléas climatiques qui ont forcé l’organisation à modifier également le parcours :  le passage entre Bourg Saint-Maurice et le Cormet de Roselend évitera ainsi le Passeur de Pralognan, pour suivre la vallée des Chapieux, et la course descendra directement de Bellevue aux Houches, sans passer par la cabane des Arandelys.

Cette édition 2018 de « la plus belle course du week-end » comme on a coutume de la considérer, a livré un scénario indécis jusqu’aux derniers kilomètres, chez les hommes. C’est d’abord l’Américain Dylan Bowman qui a animé la première partie de course en imposant son rythme à ses poursuivants nommés Pablo Villa (ESP), Dmitry Mityaev (RUS), Tofol Castaner (ESP), Marvin Swierc (POL). Sous une météo instable et pluvieuse qui avait imposé un décalage du départ de l’épreuve et une modification de parcours, on notait plusieurs abandons de favoris ou d’outsiders, tels que Hayden Hawks, vainqueur de la CCC l’an dernier, Ludo Pommeret, Fabien Antolinos, ou Aurélien Dunand-Pallaz, récent champion de France.

Dylan Bowman

A l’abord du 100e kilomètre, aux Contamines, le quatuor de tête jouait toujours au chat et à la souris. Dmitry Mityaev (récent vainqueur du High Trail Vanoise) repartait du ravitaillement en tête, suivi de Dylan Bowman et Marcin Swierc à une minute. Les trois hommes de tête n’allaient plus se quitter jusqu’à la ligne d’arrivée de la Place du Triangle de l’arrivée, pour s’offrir, après plus de 120km, un sprint dans les rues de Chamonix. A ce petit jeu, le Polonais Swierc se montrait le plus tenace, et confirmait sa 2e place acquise sur la CCC 2017. Il devançant finalement Dylan Bowman de une minute (13h24 contre 13h25 :02), suivi dans un mouchoir de poche par le Russe Dmitry Mityaev (13h25 :43).

Dmitry Mityaev

Les Hommes de l’Est imposaient donc leur loi sur cette TDS tandis que que sur la course féminine, la Française Audrey Tanguy confirmait sa bonne saison en l’emportant en 16h05, devant Rory Bosio (USA – 16h19) double vainqueur de l’UTMB en 2013 et 2014. Pas vraiment une surprise en réalité pour Audrey, déjà 2e du 90 km de Mont Blanc cette année derrière Mimmi Kotka. Caroline Benoît terminait pour sa part sur la 3e place (17h18).

Audrey Tanguy

Photos Fred Bousseau

X