Actus courses

Trail les Gabizos 2021

Partage

Au coeur du Val d’Azun dans les Hautes Pyrénées ce samedi, un programme de compétition intéressant attend plus de 800 coureurs au Trail les Gabizos. Après les courses enfants du vendredi, on s’attend à un samedi 24 juillet avec deux épreuves principales très disputées.Dernière minute ! : PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE La Gabizos Skyrace (31 km /

Au coeur du Val d’Azun dans les Hautes Pyrénées ce samedi, un programme de compétition intéressant attend plus de 800 coureurs au Trail les Gabizos. Après les courses enfants du vendredi, on s’attend à un samedi 24 juillet avec deux épreuves principales très disputées.
Dernière minute ! : PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE

affiche-2021-les-gabizos-1

La Gabizos Skyrace (31 km / 2400 m+) va passer aux environs des 2500 m d’altitude sur son point culminant. Pour succéder à Yann Mondot et Blandine L’Hirondel, de nombreux prétendant(es).
Chez les hommes
Benoît Cori (Team Scott) revient bien après avoir tenté d’accrocher Luis Alberto Hernando sur le marathon du Patou Trail. Hugo Deck (Team Asics) après sa victoire sur l’UTCAM et sur le Swiss Canyon Trail sera un sérieux client, tout comme Mathieu Delpeuch (Team Asics) 2ème du 90 km du Mont-Blanc et 1er sur la montée du Salève. Pour continuer avec les jeunes, Louis Dumas (Esclops d’Azun) pourrait bien se montrer, après une probante 19è place sur le Nid d’Aigle, ou une 5è place sur une skyrace du Patou Trail de bonne facture. Loïc Robert (Esclops lui aussi) est en grande forme, vainqueur de cette Skyrace devant Benoît Galand, présent et prétendant lui aussi (déjà vainqueur sur une épreuve de 25 km ici même), qui avait fait deux podiums consécutifs sur les France de trail court en 2017 et 2018. On pense aussi à Paul Iratzoquy, et pourquoi pas les deux premiers de la dernière édition : Yann Mondot, Robin Juillaguet et Jan Margarit.

Chez les femmes
Mathilde Sagnes (Team Hoka) viendra représenter son club organisateur, les Esclops d’Azun. 4è du Nid d’Aigle, 2è au Ventoux ou sur la Cité de Pierre, et 22è des mondiaux de course en montagne 2019, elle est une des meilleures françaises du moment. Christelle Lazard aime les Pyrénées, et vient de gagner le Trail 100 Andorra 55 km. On se souvient de sa sélection en 2018 et de sa 18è place aux mondiaux de trail. Marie Perrier (Team Hoka) vient se tester après avoir gagné au Patou Trail et à Luchon. La mauritienne avait remporté la course des France de trail court 2018. Mélanie Finas, voilà une autre athlète en forme : 5è des Passerelles de Monteynard, 4è sur le 90 km du Mont-Blanc, elle était aussi 2è des France de trail long 2019. Pourquoi pas Emeline Oudet : 3è de l’UTCAM en 2020 et 6è de la Maxi Race en 2018, elle a aussi deux belles places de 2nde sur le GRP 80 et le GRP 120 km.

B. L’Hirondel – Gabizos – PMeyer

La Tuque d’Arrens, manche de Coupe de France de course en montagne
Ça tombe bien, les championnats de France de la spécialité auront lieu ici-même en 2022 !
Pour cette manche de Coupe de France, on pense notamment à Killian Allaire et son frère Maël. Le premier, coureur Evadict, vient de remporter le 26 km de Font Romeu et le Tulle Brive Nature (TTN court). Il est aussi vainqueur en 2020 de l’X-Trail Corrèze Dordogne et de l’Hivernale des Templiers. Son jeune frère Maël, 7è des France Junior de course en montagne en 2020, il était aussi 2è du Trail de la Cité de Pierres sur 16 km. Pourquoi pas Jérôme Camacho (Esclops d’Azun) 3è sur la dernière édition et 25è lors des France à Arrens en 2018.
Chez les femmes, Nadège Servant vient elle aussi représenter son club qui est à l’organisation, entre deux manches de Coupe du Monde. Elle était 6è des derniers championnats de France, ou encore 3è de la dernière Skyrhune. Avec elle, Justine Lanne (espoir des Esclops) au bon souvenir de sa 3è place en cadette aux France 2018 ici-même, avec la sélection qui avait suivi. Elle revient en forme.  Mylène Da Costa, 2è en 2016, vainqueur sur la montée de l’Aubisque, peut aussi faire quelque chose. Elle a évolué en D1 en triathlon et a couru 36’35 au 10 km.
A noter un format court de 5,5 km et 280 m+ pour les minimes et cadets en priorité, qui correspond au format que l’on retrouve en championnat pour ces jeunes.Compétition, ambiance garantie, repas de produits locaux, une organisation de passionnés. 

Par Mathieu Bertos – Run in Pyrénées

Poste Le 21 juillet 2021 par Fred Bousseau
X