Transgrancanaria, B. Chassagne 4ème, « j’en rêvais un peu » !

Baptiste Chassagne - 4ème Transgrancanaria 2022

Pablo Villa s’est imposé sur la Transgrancanaria Classic 2022. L’Espagnol s’offre un second succès en 13h37min30 devant le quadruple vainqueur de la course Pau Capell (13h58min47) et Pere Aurell (14h12min02).
Les 3 hommes se sont livrés bataille pendant près de 10 heures prenant successivement la tête de la course avant que Pablo Villa ne s’échappe dans les 30 derniers kilomètres sous la chaleur et dans le vent de ce long canyon qui le ramène à l’arrivée.

Transgrancanaria, B. Chassagne 4ème, « j’en rêvais un peu » ! - Outdoor Edtions

On retiendra aussi la performance de Baptiste Chassagne qui s’offre une belle 4ème place en 14h17’31 dans ce Top 10 international ou l’on retrouve aussi Clément Désille (15h09’20).
Ugo Ferrari termine 11ème juste devant Cédric Chavet 12ème.

La néerlandaise Ragna Debats s’impose chez les dames en 16h00min14 et devance de plus de vingt minutes sa plus proche rivale, Abby Hall (16h21min29), et de 45 minutes Claudia Tremps (16h45min35). Lucie Jamsin termine 6ème en 17h21min41.

La course a été fortement perturbée par les conditions météorologiques défavorables sur l’île tout au long de la course, avec des vents forts, de la pluie, et le froid (ressenti -2°C au sommet), obligeant les organisateurs à raccourcir le parcours pour des raisons de sécurité et ainsi éviter Roque Nublo.

« je l’attendais depuis longtemps » : Baptiste Chassagne

Retour avec Baptiste Chassagne sur sa course et cette performance de premier rang sur la scène internationale des ultras. Une fin d’épreuve où il a cru au podium après le dernier ravitaillement, « on m’a annoncé que j’étais à 15min de Père Aurell, et qu’il marchait, alors j’ai essayé de revenir dans les 30 derniers kilomètres, mais j’ai trop puisé et à quelques kilomètres, j’ai dû lever le pied et me résoudre à conserver cette 4ème place ». Ces efforts pendant plus de 2h l’on même conduit sous la tente médicale pour une perfusion le temps de retrouver ses esprits une fois la ligne franchie.

Baptiste Chassagne 2022

Au lendemain de cette course, le jeune coureur Lyonnais fan de foot de l’ASSE se dit « cassé mais euphorique ». « Je suis super content de ma course, je l’attendais depuis longtemps, j’en rêvais un peu, je sais au fond de moi que c’est une performance internationale ». Et il revient aussitôt sur sa course comme une envie de continuer à la vivre, « je n’ai jamais eu de coup de moins bien, même si c’était difficile avec les conditions météos et les amplitudes thermiques ».
Une course aussi construite durant l’hiver en montagne avec beaucoup de ski de randonnée et de course à pied mais aussi avec une préparation mentale qui l’aura aidé à affronter ces difficultés, analysées de la manière suivante : « j’ai décomposé la course en 3 moments que je visualisais, une première partie de nuit comme peut l’être la Saintélyon, une seconde partie plus technique comme une course de skyrunning et la fin plutôt similaire à une western states ».
Mais il s’est aussi rappelé sa passion pour le foot et a répété dans derniers kilomètres « je mets la balle au fond », « je mets la balle au fond »…., une image footballistique qui lui tient à cœur et qui lui a permis de tenir.

« J’en ai crié de joie » : Baptiste Chassagne

C’est aujourd’hui un accomplissement mais aussi une nouvelle porte qui s’ouvre à travers ce choix de se diriger vers l’Ultra.

C’est pour lui son premier « vrai Ultra, celui où l’on passe la nuit dehors ». Il avait déjà couru 100 km lors de la CCC 2021 (9ème), mais un départ à 9h pour arriver le soir ne lui avait pas permis de vivre ces moments. « La CCC c’était une promesse », une promesse de pouvoir confirmer avec cette envie de montrer qu’il en était capable.

« On me disait, le travail finit par payer, je suis content d’y être parvenu, de prouver à mon team et à moi-même que j’étais au niveau des attentes et que j’avais ma place au même titre que les autres, même si je suis sur d’autres formats ».

L’envie de bien faire les choses, et de prendre du plaisir sont essentielles pour lui. Il apprécie, a conscience d’avoir plutôt bien géré sa course et parfois exulte. Il en revient encore à ce moment d’euphorie : « j’étais seul au petit matin, il ne faisait pas très beau mais les premières lueurs sont apparues, il restait encore 50 km, j’étais bien…j’en ai même crié de joie ».

La suite, il n’y pense pas encore, il veut déjà retrouver ses montagnes d’adoption face au Mont-Blanc et en profiter sans la pression de l’entrainement et de la planification…« juste être peinard ».
Ce sera ensuite le Lavaredo ou le 90km du Mont-Blanc avant une seconde CCC fin août, mais avant tout il y aura eu les prolongations avec ses potes du côté du sucre à Lyon pour encore crier sa joie !

Par Fred Bousseau – ©Jordi Saragossa

CLASSEMENTS TRANSGRANCANARIA 2022

Classement 126 km

Ragna Debats - vainqueur Transgrancanaria 2022

1. Pablo Villa (SPA). 13:37:30
2. Pau Capell (SPA). 13:58:47
3. Pere Aurell (SPA). 14:12:02

1. Ragna Debats (NED). 16:00:14
2. Abby Hall (USA). 16:21:29
3. Claudia Tremps (SPA). 16:45:35

Classement 62 km

1. Tom Evans (GRB). 05:10:39
2. Aritz Egea (SPA). 05:20:25
3. Matthieu Delpeuch (FRA). 05:31:44

1. Ariana Wilhem (SUI). 06:06:16
2. Johanna Antila (SWI). 06:10:29
3. Leah Yingling (USA). 06:35:49

Classement 42 km

1. Sebastian Ljungdahl (SWE). 03:02:00
2. Marten Boström (FIN). 03:05:07
3. Antonio Martinez (SPA). 03:08:02

1. Sara Alonso (SPA). 03:30:10
2. Toni McCann (ZAF). 03:34:03
3. Anna Comet (SPA). 03:37:26

juin, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X