François D’haene a amené le fun dans l’Ultra Trail avec Ultra Spirit

Ultra Spirit par François D'Haene

Ultra Spirit, l’évènement d’ultra-trail créé par François D’haene, quadruple vainqueur de l’UTMB, et sa femme Carline, s’est déroulé ce weekend dans le massif du Beaufortain.
25 équipes de 3 coureurs se sont affrontées en parcourant près de 100km sur 3 jours, et en relevant les multiples défis qui les attendaient : chasse aux myrtilles, cryothérapie, dégustation de beaufort à l’aveugle…
Ultra Spirit limite son empreinte carbone en utilisant du matériel local, en récompensant les participants qui viennent en mobilité douce et en limitant son nombre de participant. Cet évènement se démarque aussi par son fonctionnement, où le chronomètre final n’est pas le seul déterminant de la victoire !

Ultra Spirit by Carline et François D'Haene

Une course pas comme les autres sur 3 jours où le chronomètre n’est pas le seul déterminant de la victoire et où l’on apprend à limiter son empreinte carbone

« Les 3 jours se sont passés de mieux en mieux! On a vécu une belle aventure avec les équipes et le staff. Les coureurs ont pu se dépenser comme ils voulaient, chacun à son niveau, avec de belles valeurs et une belle entraide, notamment avec le staff. » raconte François D’haene le dimanche, après l’arrivée des derniers coureurs. « 3 jours hors du commun, hors du temps, déconnecté des réseaux et connecté à la nature, avec un coté ‘‘sustainable’’qui a bien marqué l’esprit des 25 équipes. On y a mis beaucoup d’énergie, ça va faire un gros vide après. C’était pas vraiment une course, c’était un peu un ultra quand même, c’était génial! »

Ultra Spirit : de la sueur et des valeurs !

Suivant la vision de François et Carline, Ultra Spirit est un évènement responsable et local. Plusieurs objectifs ont été fixés : maintenir une faible empreinte carbone, travailler avec la communauté locale, utiliser du matériel local uniquement (tentes, nourriture, …) et éduquer les participants sur la question environnementale. Pour ce faire, plusieurs mesures ont été mises en place :

  • Pour sensibiliser les participants à l’impact de leur moyen de transport, ceux qui seront venus en bus, en train ou en covoiturage bénéficieront d’un léger avantage au départ du premier jour, à savoir 30 secondes d’avance pendant lesquelles les autres participants devront attendre en faisant “la chaise”.
  • Ultra Spirit a mis en place un bus entre Albertville et Beaufort, où se déroule l’évènement.
  • François et Carline travaillent presque uniquement avec des partenaires locaux, situés dans un rayon de 100km autour de l’évènement, et utilisent des équipements réutilisables quand cela est possible, ou des équipements loués (comme les tentes du bivouac).
  • Toute la nourriture proposée pendant Ultra Spirit est de saison et provient d’exploitations locales. Même chose pour les boissons : l’eau est récupérée à 18km du bivouac, les bières sont brassées dans le Beaufortain et le vin vient du Domaine de Germain dans le Beaujolais, fait par la famille D’haene elle-même !
  • Le nombre de participants est limité à 75 personnes pour cette première édition, dans le but de garder un esprit convivial, familial, et réduire l’impact sur la faune et la flore locale. De plus, la majorité des personnes qui travaillent sur Ultra Spirit viennent de la région.
  • Aucun flyer ou poster pour promouvoir l’évènement, et toute la signalétique est faites en bois pour être réutilisée lors des prochaines éditions.
Ultra Spirit par François D'Haene

Ultra Spirit : bon esprit et trail exigeant

Ultra Spirit est un trail unique en son genre : 25 équipes de 3 coureurs se sont rencontrées sur 3 jours sur un parcours technique, engageant et truffé de défis surprenants. Les équipes ont été sélectionnées par François et Carline en fonction de leur motivation. Etaient présentes des équipes venues des 4 coins de la France, de Belgique et d’Afrique du Sud ainsi que des athlètes du milieu du trail, comme Martina Valmassoi, vainqueure de la TDS à Chamonix ; Sylvaine Cussot, passionnée de trail qui a remporté l’Ultra Trail du Cap Vert en 2021, et Jim Wamsley, ultra-runner américain triple vainqueur de la Western 100 qui est venu s’installer dans le Beaufortain depuis 6 mois.

« Une aventure originale, inédite, j’ai rarement vu un évènement avec autant d’originalité!On est toujours surpris par les défis et les raccourcis qu’on nous fait prendre. » explique Sylvaine Cussot. « C’était aussi très convivial car très intimiste, on suivait tous les aventures des autres autant que la nôtre. »

Au niveau du classement, plusieurs éléments ont été pris en compte. Tout d’abord le nombre de kilomètres parcourus. Les équipes les plus rapides se sont vu rajouter des portions de course, tandis que les plus lentes on eut le droit d’emprunter des raccourcis, pour faire en sorte que toutes les équipes arrivent plus ou moins en même temps au bivouac. 12 défis, pensés par François et Carline, permettaient aussi de remporter des points : 3 défis trail et 9 défis « autres », pour favoriser la cohésion.

Ultra Spirit : des kilomètres et des défis

Le départ a été donné le 9 septembre à 12h30, pour une première section de 30km et 2.800m de dénivelé. Les équipes ayant utilisé le moyen de transport le moins impactant (bus, train ou covoiturage) ont pris le départ en premier. Les autres ont dû attendre 30 secondes en position de chaise, avant de pouvoir partir. Au programme de la journée, chasse aux myrtilles et imitation de bouquetin à trois. C’est l’équipe des Crazy Takks qui arrivera la première au bivouac, établi dans des alpages mis à disposition par Mickael et Céline, deux agriculteurs locaux qui fournissent aussi nourriture et boisson, toujours localement. Les équipes échangent sur la journée, reprennent des forces avec une dégustation de Beaufort à l’aveugle et doivent ensuite renfiler leur chaussure (une seule, l’autre pied reste nu !), pour grimper une bosse à cloche-pied.

Ultra Spirit, du trail et des défis

« Le concept est magnifique, la convivialité est terrible, et les défis sont super ludiques!Ludique, mais pas toujours évident de se prêter aux défis quand on est déjà fatigué! » raconte Jérôme, qui est venu de Belgique pour participer à Ultra Spirit. « On avait pas du tout le classement en tête, c’était vraiment du pur plaisir et partage entre potes. »

Le lendemain, départ à 7h pour plus de 50km à travers le massif du Beaufortain. Sur la route, les équipes ont dû faire preuve de coordination dans le défi de ski de randonnée à 3, ont eu le droit à une séance de cryothérapie gratuite dans le lac, et ont fini par transporter de l’eau jusqu’au bivouac, inspiré par « Le vin qui monte » de François D’haene. L’équipe de la FITC (la Fédération Internationale de Traversée de Chartreuse) sera la première à atteindre le bivouac. Le soir, c’est un « beer mile » qui attend les coureurs.

Pour le troisième et dernier jour, on commence en douceur avec Lisa Strauss et son violon qui réveille les coureurs en musique au lever du soleil. Départ à 7h, avec 2 défis de prévus : une séance de gainage au Col du Pré, et un « Jeu de la Meule », jeu en bois traditionnel du Beaufortain. Encore une fois, c’est l’équipe de la FITC qui sonne la cloche la première, et remporte la première édition d’Ultra Spirit. Bravo à Benjamin Schatan, Stéphane Vighetti et Guillaume Provost pour leur victoire, ainsi qu’à tous les autres participants !

Ultra Spirit est un vrai retour aux sources de l’ultra-trail avec un camp de base en pleine montagne, une convivialité inégalée, et des défis ludiques pour tous les coureurs, le tout tenu avec soin et malice par Carline & François.

A l’année prochaine pour une nouvelle édition !

SITE DE LA COURSE ULTRA SPIRIT

Ultra Spirit 2022

septembre, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Un commentaire sur “François D’haene a amené le fun dans l’Ultra Trail avec Ultra Spirit

  1. Pingback: Trails-endurance - François D’haene a amené le fun dans l’Ultra Trail avec Ultra Spirit - Trail-Actu.Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X