Actus courses

UTMB® 2018 : les favoris.

Partager
Poste Le 24 août 2018 par Fred Bousseau

Cette 16ème édition fait couler beaucoup d’encre, le duel chez les hommes entre Kilian Jornet et Jim Walmsley promet d’être palpitant.
2 personnalités, 2 styles, 2 façons de se préparer opposés, l’un enchaînant les sommets, les sorties en haute montagne et même les courses 5 jours avant Jim Walmsley et Kilian Jornetl’UTMB® (Troféo Kima cette année – 55 km), l’autre avec uniquement des sorties en course à pied, accumulant les kilomètres, le dénivelé et les KOM au passage.
Et si l’arbitre de ce duel était la météo qui pourrait finalement jouer un rôle important ?
Le record sera t-il battu, peut-on descendre sous les 20h sur le parcours intégral* de 170 km pour 10 000 m D+ ?

Chez les dames, Mimmi Kotka est la grande favorite de la course, à noter le forfait de dernière minute de Nuria Picas (blessée), lauréate en 2017 et l’incertitude sur la participation de Caroline Chaverot, vainqueur en 2016. Elle sera bien sur la ligne de départ vendredi (MAJ du 26/08).

* en 2017, François D’haene l’emporta en 19h01’54 sur un parcours un peu moins long et avec aussi moins de dénivelé (Pyramides et Têtes aux vents en moins), soit un temps estimé d’environ 1h40′ de course en moins.

A LIRE ICI LA PREVIEW DES GRANDS FAVORIS POUR LA VICTOIRE.

Jim Walmsley, Kilian Jornet, Xavier Thévenard, Luis Alberto, Tim Tollefson
Mimmi Kotka, Magdalena Boulet, Clare Gallagher, Nuria Picas (forfait) et Uxue Fraile

Les autres coureurs n’en seront pas en reste pour aller chercher un TOP 10 toujours très médiatisé et important sur un palmarès.

Chez les hommes, honneur aux Français avec Michel Lanne, c’est sa 1ère participation à la course Reine, il s’est imposé sur la CCC 2016 et la TDS 2017 et a déjà terminé 2 fois 7ème du Grand Raid de la Réunion (2011 & 2015), le Basque Benoit Cori qui fera son 1er 100 miles, il s’est préparé avec de grosses séances à vélo et à pied comme à son habitude, il pourrait bien enflammer le début de course en suivant le groupe de tête.

Sylvain Court, 1ère participation aussi sur l’UTMB, il a remporté l’Echappée Belle 2017 et le 90 km du Mont-Blanc 2018, sa préparation s’est passée sans encombres, il peut prétendre à un Top 10,
Sébastien Camus, 7ème de l’UTMB 2016 et 2ème du Grand Raid 2015, s’est préparé avec son frère Sylvain en Corse, il peut sortir la grande course et retrouver un Top 10.
A suivre aussi un autre pyrénéen, Guillaume Beauxis, 3ème du Grand Raid 2017, 7ème du Lavaredo, il a acquis de l’expérience et de la maturité pour venir chercher une belle place d’honneur.

A suivre aussi Anthony Gay, Erik Clavery, 6ème de l’UTMB 2015, Ugo Ferrari, 4ème de la TDS 2016 et l’ancien fondeur Christophe Perillat 2nd de l’High Trail Vanoise 2018.

Du côté des étrangers on retrouvera une armada Américaine solide et toujours à la recherche d’une 1ère victoire chez les hommes, avec Tim Tollefson, 3ème en 2016 et 201è et 2nd de la CCC 2015, le fougueux Zach Miller, 7ème en 2017, 6ème en 2016 et vainqueur de la CCC 2015 bien décider, c’est sa manière de courir, à être aux avants postes et le timide et réservé Alex Nichols. Un peu le Antoine Guillon des US, un métronome qui partira doucement et que l’on ne devrait pas voir avant Champex, mais attention à lui sur la fin de course, il est régulier et pourrait rentrer aisément dans les 10 voir mieux.

Mais aussi Stephan Hugenschmidt, l’Allemand à la bouille d’adolescent sera à surveiller, il a terminé 4ème au Lavaredo cette année, le Lituanien Gediminas Grinius, 2nd en 2016 mais qui a peut-être déjà beaucoup couru cette année, les Espagnols Jordi Gamito et Javier Dominguez Ledo qui sont des coureurs solides et expérimentés et qui ne lâcheront rien pour rejoindre l’arrivée, mais aussi Ryan Sandes vainqueur de la Western States 2017 et l’inoxydable Sangé Sherpa qui sera à l’arrivée avec dans son sac le dossard de son ami disparu 1 semaine avant la course Mickaël Minella.

Chez les dames, les 5 grandes favorites ont été citées plus haut, Nuria Picas, lauréate 2017 ne sera pas au départ, elle est blessée.
Le niveau général chez les dames est en baisse avec une moyenne d’âge qui augmente au fil des années, de nombreuses femmes peuvent envisager le Top 10.

Côté Français, Caroline Chaverot est encore incertaine, elle devrait être au départ mais c’est l’incertitude sur sa forme, elle a remporté le Zugspitz Ultra Trail mais peine à retrouver une bonne condition physique, elle a contracté la maladie de Lyme.
On retrouvera Emilie Lecomte, 2ème du Grand Raid de la réunion 2017 et 11ème de la Western States cette année, Juliette Blanchet, 4ème en 2016 qui revient en forme après sa victoire sur la 6666 Occitane et sa seconde place au Grossglockner ultra-trail sur 110 km.
Mais aussi Jocelyne Pauly, vainqueur du GRP 2017 et Nathalie Henriques, Christelle Bard, 3ème en 2017 est forfait (blessée).
A suivre aussi les Américaines Stéphanie Howe et Kaci Lickteig, les Anglaises Jo Meek et Beth Pascal et la Brésilienne Fernanda Maciel qui a construit sa saison autour de 4 courses avec cet objectif final.

Par Fred Bousseau – © Fred Bousseau

X