UTMB 2022 – Jornet vainqueur sous les 20 heures, et une première pour Schide

JOrnet UTMB 2022 NNormal

Kilian Jornet a remporté en début d’après-midi la 19e édition de l’UTMB, sa 4e victoire personnelle sur l’épreuve, en étant le premier athlète à casser la barre des 20 heures, en 19h49:30. Il s’est imposé avec seulement 5 minutes d’vaance sur un impressionnant Mathieu Blanchard, 3e l’an dernier, et qui confirme aujourd’hui son talent, en passant lui-aussi sous les 20 heures de course (19h54:50). Le Britannique Tom Evans complète le podium (20h34:35).

Tout a commencé hier soir pour les plus de 2500 athlètes partis, sous quelques gouttes, de la place du Triangle de l’Amitié de Chamonix pour cette 19e édition de l’UTMB. Le début de course était très rapide, les meilleures estimations de temps étaient largement dépassées sur les premiers temps intermédiaires, sous l’impulsion de Pau Capell notamment.

Walmsley s’effondre après 120km de course

Parti plus prudemment qu’à l’accoutumée, l’Américain Jim Walmsley, le seul à arborer un collant long de course parmi les favoris, allait animer la nuit de course. Alors que l’on notait les abandons prématurés de Aurélien Dunand-Pallaz (10ekm), ou de Benoît Girondel (50e km), le coureur américain allait parvenir le premier à Courmayeur (km 70). Alors qu’il repartait de la base de vie italienne, Kilian Jornet arrivait seulement, à 5 minutes. Mais le cavalier seul de Walmsley allait prendre fin une cinquantaine de kilomètres plus loin. Venu s’installer spécialement dans le Beaufortain pour préparer spécifiquement cette course, Walmsley s’est effondré dans la montée vers La Giète, ne parvenant plus à s’alimenter. A La Giète, il pontait ainsi à 18 minutes du duo de tête désormais constitué de Kilian Jornet et Mathieu Blanchard, puis à 20 minutes à Trient.

Après 130 km de course sur l’UTMB, le duo Kilian Jornet (triple vainqueur) – Mathieu Blanchard (3e en 2021) se partageait alors la tête de course de l’UTMB. Les deux athlètes jouaient au chat et à la souris, Mathieu Blanchard revenant dans les descentes, Kilian Jornet reprenant le dessus dans les montées.

KIlian Jornet UTMB 2022

La fin de course s’annonçait épique, Kilian Jornet ayant sauté dans les pas de Mathieu Blanchard après le ravitaillement de Trient, pour ne pas laisser s’échapper le Français sur les 30 derniers kilomètres de course. Les deux coureurs effectuaient ensemble la montée vers Les Tseppes, et la descente vers Vallorcine (km 153). le Français et le Catalan passaient une grosse minute à ce ravitaillement, avant de s’échapper de la tente quasi simultanément, et d’attaquer la grosse montée vers la Tête aux Vents. Quelques centaines de mètres après le ravito, KIlain Jornet posait “une mine” sur la partie “roulante” et l’écart se faisait rapidement avec Mathieu Blanchard, passé avec environ 2′ de retard au Col des Montets. Au terme d’un gros effort durant la dernière montée du parcours, Jornet pointait avec 8 minutes d’avance à La Tête aux Vents sur Mathieu Blanchard. la différence était faite, et Kilian filait vers sa 4e victoire sur l’UTMB, rejoignant son ex-équipier François d’Haene au firmament du palmarès chamoniard ! Et trouvait un moyen parfait pour réussir le lancement se sa nouvelle marque, NNormal !

Quadruple victoire pour Jornet sur l’UTMB

” Sur cette édition, la météo a vraiment été parfaite, j’ai passé une nuit géniale, même si je n’ai pas eu une minute facile sur toute l’épreuve”, dira Kilian Jornet. “Mais ce fut une expérience formidable de partager tous ces kilomètres avec Jim et Mathieu. C’est un moment que je vais garder en mémoire. Ma gestion de course a été particulière. Mon état de santé était à la limite, et il m’a fallu gérer ça en priorité” poursuit Jornet, incertain après avoir contracté le Covid. ” Il ne fallait pas que je dépasse un certain seuil d’intensité, mais que j’aille à une vitesse constante, sans accélération, pour éviter de passer ce seuil” explique le Catalan. “Quand Jim est parti comme un fou dans la descente d’Arnuva, j’ai essayé de le suivre, mais j’ai vite abandonné, je n’arrivais pas à suivre, j’ai préféré rester derrière. J’ai connu un gros coup de moins bien en direction de Champex. Je me suis dit : “tu vas jusqu’à Champex et on verra”. J’ai vraiment pensé abandonner à ce moment-là. Et puis Mathieu m’a rejoint. Et au final, son retour m’a aidé à rester dans la course. J’ai essayé de rester dans sa foulée, il m’a remotivé. Au final, on s’est livré une bataille de fous, et j’ai tout misé sur les montées pour espérer décrocher Mathieu d’ici la ligne d’arrivée.”

Mathieu Blanchard UTMB 2022

“Je me suis excusé de le doubler…” Mathieu Blanchard, 2e de l’UTMB 2022

Mathieu Blanchard, lui, aura entraperçu la victoire sur la course-objectif de sa saison 2022, avant de s’incliner face à “L’ultra-terrestre” Jornet. “A un moment de la course, j’ai vu Kilian au loin. Il n’avançait plus. je me suis même excusé de le doubler, je lui ai souhaité bon courage, j’ai accéléré, mais il s’est accroché” souriait Matthieu sur la ligne d’arrivée. “Alors du coup, ensemble on est allé à la “chasse au Jim”. On s’est poussé mutuellement, jusqu’au bout, et au final on réussit ces tempes de dingues. Moi je voulais faire 21 heures, je n’ai jamais imaginé faire moins de 20 heures ! Tout seul, c’eut été impossible, mais à deux, à la bagarre, c’est devenu possible. Quand on se tire la bourre, on ne regarde plus la montre. Je ne m’attendais pas à un tel résultat. Mais moi aussi je veux durer, avoir une carrière de 20 ans comme Kilian. Je suis encore un jeunot dans le trail” conclura l’athlète qui a commencé à s’intéresser sérieusement au trail en 2017.

Jornet Blanchard

Derrière ce duo de tête, un autre trio s’était formé au fil des kilomètres. Pendant que Jim Walmsley luttait pour limiter la casse, Tom Evan connaissait une courbe inversée, par rapport à l’Américain. Il avait d’abord lâché son compagnon Zach MIller, victime d’une hypoglycémie, avait qu’i il avaiy couru de nombreux kilomètre durant la nuit et dans la matinée, avant de reprendre Jim Walmsley, et aller conquérir la 3e place finale, en 20h34:35. Walmsley, lui, allait au bout de son effort, et obtenait ici sa meilleure place, la 4e, en 21h12.

Le Top 5 de cet UTMB était complété par un autre américain, Zach Miller, suivi par l’une des révélations françaises de la saison, le Basque du team Asics Benat Marmissolle. Vainqueur du difficile Restonica Trail et de la mythique 6000D, le Basque a fait une course d’abord prudente puis solide pour grappiller au fil des kilomètres des places dans le top 10 et parvenir aux portes du Top 5, pour finir 6e, devant son compatriote Arthur Joyeux Bouillon, 7e.

podium hommes UTMB 2022
Podium Hommes UTMB 2022

Nouvelle victoire américaine chez les féminines sur l’UTMB 2022

Si la victoire se refuse aux Américains, elle s’est installée depuis plusieurs années chez leurs compatriotes féminines. En l’absence de la tenante du titre Courtney Dauwalter (USA), c’est Katie Schide qui a pris sa succession, en l’emportant au terme de 23h15 de course.

La jeune Américaine de 31 ans, qui vit en France avec son compagnon Germain Grangier, aura vécu une course en montagnes russes. « J’ai pris un départ rapide, avec de l’avance rapidement sur mes adversaires » expliquera la géologue de formation. « J’avais plus de 15 minutes d’avance en arrivant à Courmayeur. Ce n’était pas vraiment le plan, mais les autres années, j’étais parti trop lentement ». Arrivé à La Fouly, l’Américaine vivra un « coup de moins bien » comme on en vit sur ce type d’effort. Kathie Schide laissait passer « l’orage », en enfilant une veste, et en marchant.

Katie Schide UTMB 2022

C’est alors qu’un âpre duel allait se jouer avec la Canadienne Marianne Hogan. Cette dernière revenait sur Katie Schide et la dépassait. Mais sans que l’écart ne soit irrémédiable. « J’ai commencé à revenir ans la montée de Champex. Je me suis dit qu’une nouvelle course commençait, et que trois grosses difficultés restaient au programme, et donc que je pouvais revenir ». C’est ce que Katie Schide parviendra à faire, pour reprendre la tête dans la montée des alpages de Bovine, « déposer » la Canadienne, et filer vers sa première victoire, après une 6e place en 2019 et une 8e place en 2021 sur l’UTMB.

Une heure vingt plus tard, Marianne Hogan franchissait (CAN) la ligne en 2e position, après une fin de coruse rendeu difficile par une blessure à la hanche. Après une 3e place sur la dernière Western States Endurance Run, la Québequoise, formée à l’école de la piste universitaire américaine à San Diego, puis au triathlon (elle a même terminé 5e des JO paralympiques de Tokyo 2021 comme guide de la triathlète malvoyante Jessica Tuomela) confirme son talent sur les sentiers, qu’elle a découverts en 2017. Une série impressionnante de blessures avait retardé son éclosion, mais le meilleur lui semble désormais promis ! Kaytlyn Gerblin complète ce podium 100% Nord-Américain, et finsiannt à la 3e place.

Côté français, Audrey Tanguy a été contrainte à l’abandon au niveau du Grand Col ferret. La Pyrénéenne Jocelyne Pauly est la première tricolore, à la 4e place, et en 26h13, elle qui avait déjà terminé 3e en 2018.

UTMB 2022 - Jornet vainqueur sous les 20 heures, et une première pour Schide - Outdoor Edtions
Marianne Hogan

Luc Beurnaux – Photos UTMB

septembre, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X