A la une Actus courses

UTMB® « une édition presque normale grâce au Pass Sanitaire » I. Poletti.

Partage

A une semaine du lancement de la 18ème édition de l’UTMB® Mont-Blanc*, de nombreuses rumeurs et points d’ombres ont suscité des questions et de la confusion auprès des coureurs, des accompagnants, des staffs de marques et autres exposants. Le contexte de la pandémie et l’évolution des variants, l’instauration du pass sanitaire, les restrictions de circulations,

A une semaine du lancement de la 18ème édition de l’UTMB® Mont-Blanc*, de nombreuses rumeurs et points d’ombres ont suscité des questions et de la confusion auprès des coureurs, des accompagnants, des staffs de marques et autres exposants.

Le contexte de la pandémie et l’évolution des variants, l’instauration du pass sanitaire, les restrictions de circulations, et les contraintes sanitaires ont obligé les organisateurs de courses à s’adapter.
Nous avons rencontré ce lundi Isabelle Poletti, la directrice de l’UTMB® Mont-Blanc, très confiante et contente d’accueillir les coureurs de près de 90 pays, elle apporte les réponses à toutes les questions que vous vous posez.

Pass sanitaire et départs des courses en vagues

1/ Comment s’annonce cette édition 2021 et quelles sont les mesures essentielles 
Cette édition s’annonce plutôt bien, l’organisation s’est adaptée aux directives gouvernementales pour pouvoir obtenir les autorisations de la part des autorités.
La mesure essentielle et très importante est le PASS SANITAIRE pour l’ensemble des coureurs, des membres de l’organisation, des bénévoles, des exposants, VIP, médias….tous ceux qui auront une activité professionnelle ou bénévole en lien avec l’événement.
Il en sera de même pour tous les accompagnants qui souhaiteront rentrer dans les zones de ravitaillement, d’assistance ou utiliser les bus de l’organisation.
Hors des zones de forte densité de population c’est les règles en vigueur dans les territoires et communes qui s’appliquent.

Isabelle Poletti – directrice UTMB® Mt Blanc

La seconde grande mesure est les départs en vague sur toutes les courses, 5 vagues pour les départs en Italie de la TDS et CCC, la règlementation Italienne impose des vagues ne dépassant pas 500 coureurs, 3 vagues pour les départs de Suisse et de France.

2/ Comment vont s’organiser les départs de l’UTMB® ?
Le départ de l’UTMB® est avancé d’une heure pour les élites qui partiront à 17h de la place du triangle de l’amitié. Ils seront environ 150 à s’élancer sur ce premier départ avec les dossards allant jusqu’à 900. La seconde vague partira à 17h30 puis la dernière à 18h.
Les coureurs attendront leur vague sur le Champ du Savoy (derrière la Folie Douce) et pourront suivre la course et les départs sur un écran géant et avec un speaker présent pour animer et les guider.

A noter que les barrières horaires sont calculées sur la dernière vague, ces dernières sont décroissantes selon son indice de performance.

3/ Des départs et arrivées comme avant ?
Les départs et arrivées auront bien lieu sur la place du Triangle de l’amitié comme les éditions précédentes. La place ne sera pas bouclée mais une zone sera réservée à l’organisation au moment des départs et arrivées des élites, pour les partenaires, les médias, les VIP et les invités qui devront présenter un pass sanitaire pour y accéder.

Le public pourra plus facilement se positionner au niveau de la poste ou de la rue Paccard.

Lors des moments moins denses, si des places se libèrent, le public pourra accéder à cette zone en respectant les règles sanitaires en vigueur à Chamonix à ce jour (port du masque obligatoire en ville).

Les coureurs devront garder le masque jusqu’à la sortie de la ville au moment du départ (rond-point au bout de l’ Avenue Ravanel Le Rouge – environ 800 m), mais pourront franchir la ligne d’arrivée sans le masque.
Ils devront le porter juste après, les accompagnants adultes ne pourront pas franchir la ligne d’arrivée à plusieurs, seule une tolérance pour les enfants sera acceptée.

Dans les zones contrôlées par l’organisation, le pass sanitaire et le masque seront obligatoires, une fois ces zones rendues à l’espace publique ce sont les règles légales et locales qui s’imposeront.

4/ Quels dispositifs sur les ravitaillements ?
Les ravitaillements seront exclusivement gérés par les bénévoles, les coureurs devront être en possession de leur kit ravitaillement (gobelet, couverts, bol), ils devront porter le masque en entrant et sortant du ravitaillement et se laver les mains.
Les bénévoles seront en charge du service aux coureurs, pas de self-service.
Certaines zones de ravitaillement ont été agrandi pour garantir plus de places aux coureurs.

A noter que pour le ravitaillement de Courmayeur se fera en extérieur à partir de 7h du matin, l’Italie étant plus stricte et n’acceptant pas trop de monde dans des zones fermées.
Pour les assistances, pas de changements, ce sont celles indiquées sur le site de la course, il faudra juste présenter son pass sanitaire pour y accéder.

« Aucune des rumeurs évoquées n’est justifiée »

5/ Je veux prendre les bus de l’organisation comment faire et quelles conditions pour passer les frontières ?
Pour passer les frontières, à titre personnel, que ce soit en Italie (Tunnel du Mont-Blanc / Petit Saint Bernard) ou en Suisse (Martigny), il faut être en possession d’un Pass Sanitaire à jour.

Pour les bus, il faudra présenter son Pass Sanitaire avant de monter dans le bus, ceci garantira au chauffeur que tous les passagers sont en règles, ils pourront alors franchir la frontière sans être contraints pas les formalités et ainsi éviter les ralentissements.

6/ Plusieurs rumeurs ont circulé sur l’événement qu’en est-il ?
Aucune des rumeurs évoquées n’est justifiée, il n’y a pour le moment pas de plan B ou plan C, (sauf contraintes météos de dernière minute). L’événement 2021 est une édition presque normale grâce au Pass Sanitaire. Il se déroulera bien sur 3 pays dans l’esprit de solidarité, de partage entre les vallées de montagne et entre les peuples.
Il y a juste certains étrangers qui ne pourront pas venir en raison des contraintes sanitaires pour voyager dans le monde, notamment les pays Asiatiques.

7/ Isabelle, tu es la nouvelle directrice de l’épreuve, quelles difficultés rencontres tu ?
Je ne rencontre pas de difficultés particulières car l’équipe est en place et gère parfaitement bien les différents points selon les compétences de chacuns.

C’est plus de la complexité, beaucoup de process sont à mettre en place (plan de transports, ravitaillements, acheminement des coureurs…).
La différence par rapport aux précédentes éditions c’est que l’on a plus de difficultés à évaluer le nombre de coureurs qui seront réellement au départ. En juin, certaines places se sont libérées suite à des annulations ce qui a donné l’occasion de ré-ouvrir les inscriptions quelques jours.

8/ Tu succèdes à Michel et Catherine Poletti sur cette direction, le flambeau sera-t-il passé le dimanche à l’issue de l’événement ?
Le flambeau est en cours de passation, c’est ce que l’on a convenu dès 2019. Le processus continue, lors de la dernière édition j’étais aux côtés de Michel pour suivre l’épreuve du côté du PC course. Cette édition est une étape importante mais tout se passe dans la continuité.

* un hommage particulier sera rendu à Liang Jing et aux 20 coureurs Chinois qui ont perdu la vie lors d’un Ultra en Chine, à Andrea Huser qui s’est tuée en montagne cet hiver et à Emma Roca décédé d’un cancer le 18 juin dernier

Par Fred Bousseau – ©Fred Bousseau

Poste Le 17 août 2021 par Fred Bousseau
X