Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Val Tho Summit Games 2018

Val Tho summit Games 2018

A Val Thorens, la semaine était placée sous le signe du trail. Loin de la canicule en plaine, plus de 400 coureurs ont participé aux courses du week-end (le KV, le 30 km ou le 15 km Pursuit) dans le cadre des Val Tho Summit Games. Les teams en stage dans la station savoyarde ont relevé le niveau cette année offrant aux organisateurs un plateau encore inégalé.

F. Demure et A.L Rousset roi et reine de la Cime Caron

Parrain de l’évènement, le team Manager Hoka Julien Chorier était bien sûr présent après son extraordinaire épopée sur le grand tour de Tarentaise. Tout comme son protégé le jeune radiologue Thibaut Garrivier lui aussi estampillé Hoka. Le team Oxitis Odlo a passé une grosse semaine de stage sous la houlette d’Adrien Séguret. Anne Lise Rousset, Sylvain Court et leurs équipiers ont fait des globules. Prenez aussi le team Isostar avec Jonathan Parisse et le club de trail de Mauriac (Cantal) emmené par le spécialiste de course en montagne Fabien Demure et vous obtenez une belle brochette de coureurs.

Samedi matin à la fraiche, les organisateurs ont d’abord lancé le KV, l’un des plus hauts d’Europe qui gagne la Cime Caron à 3200 m d’altitude, sommet très prisé l’hiver par les skieurs. A 8h30 Julien Chorier emmène ses invités depuis la place Caron pour un petit échauffement matinal vers le départ réel situé 1000 m en dessous de la Cime Caron. Et à 9h, les 240 coureurs s’élancent ainsi pour 5km et 1000m de D+. Pour sa première participation à Val Tho, le sociétaire du club de Mauriac Fabien Demure impose son rythme. « C’était mon premier KV et j’ai trouvé l’effort plutôt violent ».
Val Tho summit Games 2018 - Fabien DemureMais l’auvergnat excelle en course de montagne ayant gagné cette année sa 5ème sélection en équipe de France de course de montagne. Il a dans le viseur Andorre en fin de saison pour un nouveau championnat du monde sur lequel il espère bien briller et « si possible améliorer ma 25° place d’il y a deux ans. » Entouré par tout le club de Mauriac Trail, F. Demure gagne le sommet après 44’06 d’effort, facile d’aisance et souriant à l’arrivée comme s’il venait de terminer un banal entraînement dominical. Derrière, T. Garrivier a tout donné pour ne concéder que le minimum de temps face à son adversaire (54’’). Et lorsqu’il franchit la ligne d’arrivée, il a besoin de reprendre son souffle, le manque d’oxygène commençant à se faire cruellement sentir. Après sa récente 3° place au championnat de France de trail et sa 3° place à la Transvulcania, Thibaut Garrivier, aujourd’hui lancé sur orbite, confirme son incroyable talent. Derrière les deux hommes de tête, on doit attendre quelques minutes pour voir l’heureux élu qui complète le podium. Et c’est Alexandre Masson qui monte sur la 3ème marche en 48’17. Le top 10 a fière allure avec la présence de Julien Chorier (Hoka), (10° en 52’36) ou de Sylvain Court en prépa pour l’Utmb (5° en 48’50), lui aussi terminant une grosse semaine d’entraînement après avoir cumulé du dénivelé.

Chez les filles, Anne Lise Rousset domine la Cime Caron suivie de peu par Céline Lafaye. Deux filles intouchables qui prennent respectivement les 16° (53’37) et 18° places (54’26).  « Une bonne façon de conclure ce stage en altitude par une grosse séance de seuil » explique Adrien Séguret coach du team Oxitis. « Demain, Anne Lise devra courir en mode footing et profiter du paysage car elle court bientôt à Zierre-Zinal et prépare le CCC en fin de saison » renchérit Séguret. Un programme identique pour Lafaye qui vivra désormais au bord du lac Léman à Evian. Derrière, la jeune athlète du team Oxitis Marion Quintard confirme ses progrès et prend la 3ème place en 58’26.

Bis repetita sur le 30 km

Le lendemain matin, on prend les mêmes et on recommence. Sur le 30 km VT Pursuit les champions du KV de la Cime Caron ont remis le couvert. Une revanche Demure/Garrivier au profit du spécialiste de course en montagne qui mène par 2 à 0. Particularité de l’évènement de Val Tho, les féminines engagées partent 30min devant ces messieurs avec comme objectif de se faire rattraper le plus tard possible voire pas du tout. Et ce sur le 30 comme sur le 15km.

Sur le 30km, Fabien Demure et Thibaut Garrivier n’attendent personne et prennent très vite la poudre d’escampette. D’un accord tacite, ils avaient bien décidé de jouer et « de se tirer une belle bourre. » La montée vers Péclet creuse les écarts. « Nous étions souvent ensemble et on s’est bien entraidé notamment pour l’orientation et éviter de prendre une mauvaise piste. Thibaut s’est illustré sur trail long moi sur trail court mais nous n’avions jamais couru l’un contre l’autre hormis hier. C’était donc vraiment une belle bagarre » commente l’auvergnat Fabien Demure déjà lauréat la veille sur le KV.
Au lac du Lou et au passage de la chasse, rien n’est encore joué mais la dernière bosse va faire mal au jeune du team Hoka. T. Garrivier s’incline de nouveau, second à 1minute 37 du vainqueur du jour. « C’était un parcours qui lui convient bien et je savais qu’il était trop fort pour moi. Mais je termine très satisfait d’avoir pu aussi bien m’accrocher jusque dans la bosse finale où il a su faire la différence» se réjouit Thibaut. Le grenoblois Benjamin Allouche prend la 3° place mais loin derrière le duo de tête, regrettant cependant « une erreur de parcours au départ qui m’a fait du mal mentalement. J’ai eu ensuite du mal à me relancer et à me battre véritablement ».
Julien Chorier le parrain était d’abord parti en mode footing pour faire une belle sortie. Mais le capitaine du team Hoka avait les jambes et sur le retour il change de vitesse pour mettre le turbo. Une belle remontada qui lui a valu une 4° place. Un peu plus loin derrière Sylvain Court termine 6ème après avoir partagé une belle sortie au soleil avec ses amis et équipiers Clément Parret (7ème) et Fabien Barrau (8ème).

Val Tho summit Games 2018 - podium du 30 km

Anne Lise Rousset et les autres

Chez les féminines, on l’avait annoncé reine de Val Tho et elle a su tenir son rang. Même « en mode footing », telle était la consigne du coach, nulle ne pouvait suivre l’égérie du team Oxitis Odlo, Anne Lise Rousset qui termine une demi-heure devant sa dauphine. Facile d’aisance, elle sait que les prochaines échéances seront d’un tout ordre calibre « A Zierre-Zinal ou à la CCC ce ne sera pas la même » témoigne la coureuse originaire de Saint Flour aujourd’hui domiciliée à Cruseilles. Après une gestion hors pair, l’inusable et expérimentée Josiane Piccolet prend un belle seconde place en 3h29’20 devant la presque locale Fleur Veigneau qui a élu sa résidence secondaire à Val Thorens.
Plus malchanceuse que la veille et « épuisée » la jeune coureuse du team Oxitis Marine Quintard doit se contenter de la 4° place, pourtant classée 3° la veille au sommet de la cime Caron.

Val Tho summit Games 2018

Sur le 15 km, le parcours emmenait les coureurs en bas de la station pour rejoindre le joli coin du lac du Lou avant de remonter sur la station. Une bonne heure durant, les hommes de tête se sont empoignés pour une issue qui resta longtemps incertaine. Mais Jonathan Parisse le coureur du team trail Isostar s’est finalement imposé en 1h14’50. « Breton, j’ai toujours du mal dans les montées préférant les parties roulantes » confirme celui qui a déjà à son actif la Diagonale des fous, les 90km du Mt Blanc et des victoires sur l’ardéchois trail. Il devance Alexandre Violle et Anthony Frontera arrivés quant à eux dans un mouchoir de poche à quelque secondes d’intervalle. Le lyonnais Anthony Frontera découvrait le parcours et a adoré la course « comptant bien revenir l’an prochain. » Parti un peu loin au départ, Violle a su revenir aux avant-postes et faire la différence dans la dernière bosse pour s’offir la seconde place en 1h17’28.

Chez les féminines, Cindy Lombard, hors jeu depuis quelques temps pour des problèmes de santé, effectue un bon retour à la compétition. « Heureuse de retrouver des sensations, et surtout la santé ça fait du bien avant le trail du bélier que je prépare pour fin août » commente la pompier volontaire d’Aix les Bains. Elle s’impose en 1h28’50 devant l’ardéchoise Jeanne Peyron et Lorie Fosse une ancienne skieuse alpine du pays reconvertie au trail et qui « espère bien se mettre prochainement au triathlon. »

Par Alexandre Garin – © Alexandre Garin et organisation.

Résultats KV :

  1. Fabien Demure 44’06 2. Thibaut Garrivier 45’00 3. Alexandre Masson 48’17 4. Arnaud Mazet 48’20 5. Sylvain Court 48’50 6. Hugo Rivaille 50’38 7. Gilles Gontharet 52’09 8. Yann Gorgeot 52’17 9. Franck Bussière 52’30 10. Julien Chorier 52’36 11. Mathieu Debroas 52’38 12. Alexandre Violle 53’00 13. Gaetan Breyton 53’03 14. Clément Barret 53’37 15. Thomas Barach 53’34 16. Anne-Lise Rousset 53’37 17. Laurent Begnatborde 54’17 18. Céline Lafaye 54’26 19. Jean Noel Commandré 54’36 20. Cédric Colliard 54’20 21. Medhi Bourgeon 55’01 22. Fabien Barrau 55’13 23. Morgan Buch 55’58 24. Pascal Simon 55’59 25. Pierre Moutard 56’16 26. Victor Cullet 56’27 27. Nicolas Guenet 56’29 28. Benoit Douls 56’42 29. Frédéric Cote 57’15 30. Pierrick Vantard 57’29 31. Paul Jay 57’39 32. Vincent Guigonnet 57’44 33. Mike Reid 58’03 34. Christophe Hudry 58’06 35. Anthony Frontera 58’24 36. Marine Quintard 58’26 37. Valérie Ducognon 58’48 38. Yann Matita 59’00 39. Grégory Pedrosa 59’08 40. Fleur Veigneau 59’12 41. Quentin Vieux-Rochas 59’30 42. Nicolas Ulliel 1h00’11

Résultats VT Trail Pursuit 30 km :

  1. Fabien Demure 2h20’40 2. Thibaut Garrivier 2h22’17 3. Benjamin Allouche 2h39’49 4. Julien Chorier 2h49’40 5. Arnaud Mazet 2h51’13 6. Sylvain Court 2h51’39 7. Clément Barret 2h51’39 8. Fabien Barrau 2h51’40 9. Thomas Barach 2h53’00 10. Franck Buissière 2h53’31 11. Wilfried Tacquard 2h57’32 12. Jérémy Mansuy 2h58’05 13. Anne Lise Rousset 2h58’50 14. Mathieu Debroas 3h01’30 15. Benoit Douls 3h06’50 16. Lucien Loyer 3h10’36 17. Pascal Simon 3h15’17 18. Christophe Hudry 3h16’14 19. Gilles Deblos 3h16’56 20. Stéphane Bergzoll 3h19’53

Résultats VT Trail Pursuit 15 km:

  1. Jonathan Parise 1h14’50 2. Alexandre Violle 1h17’28 3. Anthony Frontera 1h17’53 4. Paul Quenet 1h21’15 5. Jean Noel Commandré 1h21’26 6. Paul Jay 1h23’12 7. Guillaume Platey 1h24’02 8. François Baroni 1h26’41 9. Pierrick Vantard 1h27’19 10. Benoit Larnaud 1h27’41 11. Cindy Lombard 1h28’50 12. Kévin Montalibet 1h29’30 13. Nicolas Guenet 1h30’07 14. Christophe Lauret 1h31’03 15. Alexandre Dubois 1h32’07 16. Jeanne Peyron 1h33’08 17. Christophe Leveque 1h33’15 18. Lorie Fosse 1h34’40 19. Grégory Pedrosa 1h34’45 20. Romain Barres 1h35’01

Val Tho summit Games 2018 Val Tho summit Games 2018