Coaching

COVID-19 et sport, respectons les consignes !

Partager
Poste Le 17 mars 2020 par Fred Bousseau

COVID-19 et sport, un peu d'activité physique

La situation mondiale est très fortement perturbée depuis plusieurs semaines au niveau système sanitaire, économique et politique.
La France, loin d’être épargnée par le virus COVID-19, s’organise tant bien que mal pour éradiquer cette pandémie.

Aucun milieu n’est à ce jour épargné, les entreprises sont touchées, le monde de l’industrie, du tourisme, du spectacle et du sport aussi, mais c’est aujourd’hui, nous citoyens, qui avons la solution entre nos mains avec un travail fabuleux du monde médical complètement mobilisé pour venir au secours et en aide des populations.

Face à cette situation inédite et exceptionnelle voici quelques recommandations concernant le sport et nos pratiques, la consigne générale est de respecter IMPÉRATIVEMENT CES CONSIGNES….se protéger c’est aussi protéger les autres.

1/ RESPECTER LES CONSIGNES GOUVERNEMENTALES

Cornavirus-COVID-19 et sportLa première des choses est de protéger les populations et donc de se protéger, il faut IMPÉRATIVEMENT respecter TOUTES les consignes émises par les autorités publiques, il en va de la sécurité sanitaire de tous et donc de la possibilité de contracter ce virus avec les risques mortels qui sont liés.
Le confinement et la distanciation sociale sont désormais en vigueur à partir de ce mardi 17 mars, c’est la mesure INDISPENSABLE à RESPECTER si l’on veut s’en sortir, IL N‘Y A PAS D’AUTRE CHOIX.

2/ LE SPORT, UN EXUTOIRE A PRENDRE AVEC PRÉCAUTIONS.

La pratique du trail, de la course à pied, du cyclisme… sont pour le moment « tolérés » à condition d’avoir une ATTITUDE RESPONSABLE et CITOYENNE.

N’oublions pas que les consignes sont de ne sortir que pour des raisons motivées et n’ayons pas une démarche égoïste, n’envoyons pas de message d’insouciance à nos concitoyens.

Le président Macron l’a rappelé hier soir : « faire un peu d’activité physique » fait partie des « trajets nécessaires », à condition de ne pas se retrouver en groupe.
Les activités doivent se pratiquer en individuel et non à plusieurs, il faut conserver des distances de sécurité de 2 m avec toute personne croisée, car lorsque l’on court le système cardio – ventilatoire est plus actif et propice à être contaminé.
Cependant, la pratique des sports outdoor doit aussi se faire dans un environnement sécurisé et sécuritaire, afin de ne pas se mettre en danger de blessure, pour ne pas mobiliser inutilement les secours. Le personnel hospitalier, les hôpitaux et les cliniques ont d’autres contraintes plus préoccupantes à gérer en ce moment que des traumatismes liés au sport.

3/ LE DOSSARD, PAS UNE FIN EN SOI.

Certains pratiquants ont mis en avant sur les réseaux sociaux ou émis auprès de leurs coachs l’envie d’arrêter de s’entrainer puisqu’ils « n’avaient plus d’objectifs de courses dans les semaines à venir ».
Le dossard, n’est pas une fin en soi et ne doit pas être le seul et unique objectif des entraînements .

La pratique du sport doit aussi s’inscrire dans une démarche de plaisir, d’épanouissement et de bien-être.
Le dossard, la médaille, le diplôme ou encore le lot « finisher » ne restent que des éléments secondaires et non essentiels de sa démarche de sportif.

Et  tout ceci est bien dérisoire face aux enjeux vitaux auxquels nous devons faire face collectivement.

4/ QUE FAIRE CES PROCHAINS JOURS…

Afin de garder la condition physique, le moral et ne pas tomber dans la sinistrose, plusieurs pistes du maintien d’une activité physique peuvent être envisagées….mais aussi du repos.

Home-trainer - COVID 19La PPG (préparation physique générale), vous pouvez consacrer du temps à cette activité souvent délaissée et qui permet un renforcement musculaire, du gainage et travailler la souplesse – 1 à 2 séances par semaine, les coachs sportifs diplômés sont aussi là pour vous motiver et vous donner les bonnes informations (même à distance).

Le home trainer et les tapis, si vous possédez ces outils d’entrainements, ne ménagez pas votre peine à votre domicile, tout en les pratiquant seul dans une pièce aérée et en pensant à bien boire.
ET si l’envie d’aller gambader ou pédaler en campagne vous démange, c’est pour le moment possible tout en respectant les barrières de sécurité et sans se mettre en situation de danger.

Même si le sport stimule le système immunitaire, il faut aussi pratiquer ces activités sans trop fatiguer l’organisme pour que ce dernier soit au maximum de son efficacité. L’organisme doit s’adapter pour lutter contre les infections.

5/ ET APRÈS…

Il est bien sûr trop tôt pour envisager la suite.
La priorité des pouvoirs publiques est de protéger les populations et de soigner les malades.

Le temps sera venu de penser à reprendre le sport et remettre un dossard, la nature, elle, ne changera pas.
En attendant on a aussi la chance d’être en France avec un système de santé gratuit et performant, du personnel de santé plus que jamais mobilisé et une société économique qui doit être en mesure d’absorber cet événement.

Restons positifs, solidaires et scrupuleux en attendant des jours meilleurs…qui arriveront !

Par Fred Bousseau – ©Fred Bousseau & Décathlon

COVID-19 et sport, que peut-on faire ?

X