Coureurs

La belle histoire et le record de Lucas Dupuy au Mont Aiguille.

Partage

Lucas Dupuy, 24 ans et passionné de montagne. Il aime les belles lignes, partager de bons moments et de belles histoires en montagne. Originaire d’un petit village de la Drôme aux Nord de Romans-sur-Isère il partage sa vie entre Chambéry, Annecy et Grenoble. Il pratique le trail-running depuis quelques années (cote ITRA : 819) et a

Lucas Dupuy, 24 ans et passionné de montagne. Il aime les belles lignes, partager de bons moments et de belles histoires en montagne. Originaire d’un petit village de la Drôme aux Nord de Romans-sur-Isère il partage sa vie entre Chambéry, Annecy et Grenoble.

Il pratique le trail-running depuis quelques années (cote ITRA : 819) et a intégré le team TrailHero Dynafit en 2019. 

Il fait partie de ces jeunes que la montagne et les grands espaces attirent et inspirent.

Récit d’un belle aventure et d’un record au Mont Aiguille, symbole du Vercors.

 

Le Mont Aiguille, une histoire…puis un record !

 

Lucas Dupuy - Record Mont AIguille 2020L’histoire avec le Mont Aiguille est surtout lié à mes débuts en tant que jeune alpiniste.  

C’est ma première course d’alpinisme à l’âge de 12 ans ; partis à trois, mon frère ainé d’un an et mon père en premier de cordée. Cela a été une grande fierté d’être arrivé au sommet ! 

C’est un sommet emblématique du Vercors et même des Alpes. Jusqu’en 1492, c’était un sommet jugé comme inaccessible. Imaginez l’équipe de téméraire qu’il fallait à cette époque pour gravir un sommet par une voie d’escalade au moyen d’échelles, de cordes ou même de grappins : une grande aventure ! Depuis ce jour, cela a marqué l’acte de naissance de l’alpinisme. 

C’est aussi un sommet proche de chez moi. L’aventure est à deux pas. Il n’y pas besoin de partir à des milliers de kilomètres pour découvrir comment la nature est belle et riche. La France est un pays extraordinaire avec une grande diversité d’espace.

Le Mont Aiguille, c’est grimper une tour inaccessible avec juste ses pieds et ses mains entre des falaises. 

LA VIDÉO DU RECORD – A VOIR

 

Vous l’aurez compris, j’adore la nature, ce sommet et l’alpinisme. Mais aussi je cours, je cours beaucoup en montagne et je réalise quelques courses qui me sont chères durant l’année. 

Au printemps dernier, j’ai eu une idée, j’ai osé quelque chose d’inaccessible pour moi. Créer une vidéo, une sorte de mini film, sur mon histoire et ma façon de voir la montagne. 

Après de multi recherches sur internet, personne n’a mis de temps de référence sur l’aller-retour jusqu’au sommet de Mont Aiguille par la voie normale à 2 087 m.

J’ai donc décidé de tracer le parcours en partant du village de Richardière, un parcours de 8km et environ 1000m de dénivelé positif cumulé. Durant l’été je suis donc allé repérer la voie, environ 5 à 6 fois sans compter les années précédentes, afin de connaître par cœur celle-ci. Pour les amateurs de chronomètre, durant les entraînements je grimpais la voie normale en 12 minutes, donc c’est bon, je la connaissais.

 

1h21m16s pour l’aller/ retour

 

Il me manquait qu’une chose, un grand amateur de montagne qui est aussi réalisateur de vidéo et de film. J’ai rencontré Paul Guittienne 1 an avant. J’ai vu ses films et vidéos qui sont magnifiques ! Je lui parle de mon projet, il adhère tout de suite avec des idées qui vont dans le même sens que les miennes, une très bonne alchimie se crée.  

Mont Aiguille-Lucas Dupuy 2020L’idée de la vidéo est de parler du sommet, de la nature, de la montagne et de moi, qui à travers des phrases et des images afin de vous transportez le temps de quelques minutes, de vous motivez à bouger, à suivre vos émotions et à découvrir ou redécouvrir des endroits près de chez vous. 

Nous voulions tourner fin septembre 2020, mais les conditions météos des fins de semaine n’étaient pas au rendez-vous. Le dernier week-end d’octobre, il y avait une très bonne fenêtre météo. Nous nous donnons rendez-vous à Grenoble chez un ami, Léonard qui nous a chaleureusement accueillis pour la nuit. Léonard voulait aussi faire le Mont Aiguille, de plus un autre ami, Maxime et son frère Axel sont aussi venus afin de réaliser ce sommet mythique. Et nous voilà tous les cinq dans une voiture direction le Mont Aiguille. Nous sommes passés à la boulangerie de l’Ecopain à Richardière afin de se ravitailler pour la journée. Deux groupes se forment, Léonard, Maxime et Axel vont réaliser l’ascension tranquillement. Tandis que Paul et moi commençons le tournage.  

Nous avions divisé la journée en deux. La première partie de la journée était faite pour le tournage. Vêtu de la tête au pied par Dynafit, avec Paul nous voilà partis pour une grosse journée en extérieur. Dans cette première partie il y avait quelques personnes sur les sentiers et du monde sur la voie d’escalade. Cela nous a permis de réaliser de belles images en zigzaguant entre les cordées. 

La deuxième partie était faite pour le record de l’aller-retour de Richardière au Mont Aiguille en courant. Je suis parti vers 15h et je suis revenu aux alentours de 16h20. J’ai réalisé l’aller-retour de Mont Aiguille en 1 heure 21 minutes et 16 secondes.

Je vous propose à vous lecteurs, de découvrir cette montagne et pourquoi pas me défier, de m’identifier dans votre ascension du Mont Aiguille. 

 

Ce projet se nomme RECORDE, pour avoir établi un temps de record sur l’aller-retour du Mont Aiguille. Une ascension où je n’ai pas utilisé de corde afin d’être le plus rapide possible d’où la partie barrée dans le titre. Et enfin l’entièreté du titre « Recorde », qui signifie en anglais enregistrement, pour avoir réalisé une vidéo avec Paul. 

Vidéo : Paul GUITTIENNE
Photos : Paul GUITTIENNE / Léonard BOLCATO / Lucas DUPUY

croquis record Lucas Dupuy

Poste Le 2 juin 2021 par Fred Bousseau
X