Test matériel

Big Test Shoes – Le protocole de test

Partage

Méthodologie : test comparatif & critères mesurés Le Big Test Shoes est un test comparatif : les chaussures présentés sont testés cote à cote dans des conditions similaires et les avis rendu sont comparables entre eux. En effet, nous estimons que pour donner un avis fiable, tester une seule chaussure, seul dans son coin, n’a

Méthodologie : test comparatif & critères mesurés

Le Big Test Shoes est un test comparatif : les chaussures présentés sont testés cote à cote dans des conditions similaires et les avis rendu sont comparables entre eux. En effet, nous estimons que pour donner un avis fiable, tester une seule chaussure, seul dans son coin, n’a pas de sens. C’est pourquoi nos testeurs testent les chaussures selon un protocole rigoureux :

Catégorie et conditions de test

Les chaussures de trail se divisent en 4 catégories : Road to trail ; Ultra/All track ; Mountain trail ; Racing. Ces catégories correspondent à des typologies d’usages et de terrains. Chaque journée de test est dédiée à une catégorie, sur un parcours spécifique, adapté aux caractéristiques de la catégorie donnée. Ainsi, nous garantissons des chaussures testées sur un terrain et dans une optique qui correspond à leurs programmes ; mais aussi que les produits d’une même catégorie soient testées dans des conditions similaires : même température ambiante, même flaques de boue, même zones de devers, etc. C’est de cette manière que l’on peut affirmer qu’une chaussure est plus ou moins aérée, a plus ou moins d’accroche, plus ou moins d’amorti, par rapport aux autres produit de la catégorie.

Randomisation

Malgré un cadre de test rigoureux, les conditions de test évoluent au cours de la journée, ce qui peut influencer les résultats. La randomisons systématique de l’ordre de passage chaussure-testeur nous alors permet de limiter d’éventuels effets induits par des changements de température, d’humidité du sol, de fatigue des testeurs au cours de la journée.

Évaluation des chaussures en deux phases

  • Le test statique est une phase qui simule un essayage en magasin. Le testeur essaye les chaussures les unes après les autres, il les lace, fait quelques pas avec, peut courir quelques mètres. L’objectif de cette phase est d’identifier les premières impressions que donnent les chaussures. In fine, elle est à mettre en perspective avec la phase « dynamique », car une bonne impression en statique ne donne pas toujours une bonne chaussure en dynamique, et vice versa.
    Le « test statique » est fait en aveugle (blind test). Cela nous permet de limiter l’influence de l’image de marque sur la première impression.
  • Le test dynamique est une phase de course. Le parcours fait environ 1km, il est spécifique à chaque catégorie. Chaque testeur le court plusieurs fois avec chaque produit. Pour aller chercher des différences pointues, les testeurs peuvent courir avec un modèle différent à chaque pied. Cela souligne que certains écarts peuvent se jouer à peu de choses.

Traitement des informations

Pour que les avis des testeurs reflètent toutes les caractéristiques d’une chaussure, nous utilisons une fiche de test normalisée. Elle reprend l’ensemble des informations que le testeur doit évaluer. Ces informations sont de deux natures : quantitatives et qualitatives.

L’évaluation quantitative se fait sur 10 critères : amorti, dynamisme, protection, etc. Cette évaluation se fait à l’aide d’EVA (Échelle Visuelle Analogique), dont la mesure est ensuite traduite en score. Il ne s’agit donc pas de dire si le critère est bon ou mauvais, mais d’évaluer son niveau de performance. Par exemple, un amorti de 2/10 traduit un amorti faible ; cela ne veut pas dire qu’il est mauvais. A l’inverse, un 9/10 traduit un amorti fort ; il n’est pas forcément bon, et peut être même trop « mou ». C’est la moyenne de ces scores que nous affichons dans les données du terrain.

Ensuite, parce qu’une chaussure ne se résume pas en 10 chiffres, nous faisons une évaluation qualitative. Dans cette partie, les testeurs sont libres d’exprimer leurs impressions, avec leurs mots. Ils peuvent aborder des aspects spécifiques et de nuancer le propos. La synthèse des testeurs est le produit de ces avis, croisés avec les profils des testeurs. C’est la richesse de ces informations qui nous permet de produire un texte objectif et perspicace.

Masse des chaussures

Nous pesons chaque modèle de individuellement à la réception, dans la pointure de référence : 40 chez les femmes, 43 pour les hommes. La masse affichée est la moyenne de la chaussure gauche et de la chaussure droite.

Cependant, lorsque la pointure de référence n’est pas disponible, nous pesons deux paires de pointures différentes (42 2/3 et 44 par exemple). La masse de référence est alors calculée par interpolation linéaire.

Malgré tout, sur certains modèles, nous ne disposons que d’une paire (une pré-série en 39 par ex.). Dans ce cas, nous projetons la masse de référence à partir d’un modèle mathématique : compter une différence de masse de 4% par pointure. Une chaussure pesée 250g en 39 sera alors affiché à 260g en 40 (nous estimons que ce modèle n’est valide que pour de petites variations de pointures).

Ces dernières années, nous mesurons une différence moyenne de masse de 1,3% entre les chaussures d’une même paire (soit 2 à 3g entre la droite et la gauche). Ces différences sont dues à certaines variations lors de la production : quantités de colle appliquée, densité de mousse, etc.

Testeurs

Notre objectif est de fournir une information objective et fiable sur les chaussures testées. C’est pourquoi nous nous efforçons d’avoir un panel de testeur représentatif de la population de coureurs. Nous recrutons des profils variés en termes de morphologie, niveau de pratique, type de course, type de terrain habituellement pratiqué. Cela nous permet d’avoir des points de vue multiples, abordant un même produit sous différents angles.

Nous ne recrutons pas de top runners mais des coureurs ayant une sensibilité avec les produits et des capacités d’analyse pour exprimer et restituer leurs sensations. La côte ITRA n’est pas prise en compte dans le recrutement.
Les testeurs s’engagent à n’avoir aucun lien avec les marques de chaussures présentes sur le test (sponsoring, contrat magasin, proximité familiale).

Cette année, le panel est composé de 8 hommes et 5 femmes, de 27 à 48 ans, de 163 à 184 cm, de 48 à 82 kg, venant de toute la France et exerçant tous types de professions.

Retrouvez le Big Test Shoes

Poste Le 18 juin 2021 par Fred Bousseau
X