Test matériel

Quelle frontale choisir ?

Partager
Poste Le 25 octobre 2018 par Luc Beurnaux

Courir la nuit n’a plus rien d’exceptionnel. Entre les courses typiquement nocturnes, et les portions de course qui se déroulent à la belle étoile, l’utilisation de frontales en course est devenu monnaie courante. Nous avons testé 9 modèles pour vous aider dans votre choix.

 

 

 BLACK DIAMOND

Revolt

Infos techniques:
– 2 foyers – 300 Lumens max
– Variation d’intensité progressive – Faisceau large ou concentré -Mode turbo – Rouge – Clignotant
– Autonomie : 6h à 175h
– Batterie 3000 mAh – 3x AAA – Recharge USB (uniquement batterie Revolt BD)
– Protection IP X8
– Masse : 106g
– Garantie 3 ans
La Revolt est une frontale ultra polyvalente qui sait s’adapter à la plupart des situations. Son bandeau ferme mais souple procure un très bon maintien sur la tête. La navigation entre les modes et puissances se fait via le bouton principal et le bouton latéral. Cette navigation n’est pas forcément intuitive et il faudra un certain temps aux néophytes de la logique Black Diamond pour s’habituer à naviguer dans ces modes tentaculaires. Passé ce temps d’adaptation, la Revolt offre de très nombreuses possibilités d’éclairages via deux foyers. La puissance est réglable progressivement sur une large amplitude et on atteint une bonne quarantaine de mètres de portée. Le faisceau large permet une bonne vision périphérique et le faisceau concentré éclaire efficacement au centre. Il est juste dommage de ne pas pouvoir se mettre en faisceau mixte autrement qu’en mode maximum.

Ses atouts :
Eclairage progressif – Possibilités de réglage

Ses défauts :
Prise en main – Pas vraiment de mode faisceau mixte

Infos : www.blackdiamondequipment.com/

 

Sprinter

Infos techniques:
– 1 foyers – 200 Lumens max
– Variation d’intensité progressive – Mode turbo – Clignotant – 3 modes rouges à l’arriere
– Autonomie : 4h à 42h
– Batterie Li-ion – Non amovible – Recharge USB
– Protection IP X4
– Masse : 104g
– Garantie 3 ans
La Sprinter est une frontale à batterie déportée particulièrement légère. Le bloc avant, qui comprend le foyer et les deux boutons de commande, est relié à la batterie par un serre tête fin, ainsi qu’un deuxième élastique de soutien amovible. L’ensemble procure un très bon maintien. Très simple d’utilisation, la Sprinter propose un réglage progressif de l’intensité sur une bonne plage de puissance, avec un minimum assez discret. Le bouton latéral permet un accès direct a l’intensité maximum et le bloc batterie offre un éclairage arrière rouge continu ou clignotant, avec bouton dédié. Le faisceau est assez large pour avoir une vision global de l’environnement, le centre plus concentré en lumière permet la vision à une bonne quarantaine de mètres. Finalement, la Black Diamond Sprinter assure une prestation polyvalente qui devrait satisfaire les coureurs en quête d’une frontale efficace et légère, notamment pour des sorties urbaines et péri-urbaines.

Ses atouts :
Eclairage progressif – Tenue – Eclairage arrière

 

 

Ses défauts :
Batterie non amovible

Prix : 80 euros

Infos : www.blackdiamondequipment.com/

 

FENIX

HL 32R

Infos techniques:
– 1 foyers – 600 Lumens max
– 5 niveaux d’intensité – Mode turbo – Rouge continu et clignotant – SOS blanc
– Autonomie : 4h30 à 200h
– Batterie 2000 mAh – Li-Po – Non amovible – Recharge USB
– Protection Ip 66
– Masse : 108g
– Garantie 5 ans – batterie 1an
Chez Fenix, la HL 32R apparaît comme la frontale à tout faire en matière de course à pied. A la fois légère et compacte, elle tient bien sur la tête et est facile à régler, même à une main. Les 2 boutons sur le capot permettent une utilisation intuitive des différents modes, et l’échelle du niveau de batterie est particulièrement bien vu. Côté éclairage, la HL 32R offre une grande amplitude de puissance répartie sur 5 niveaux. La lumière est assez chaude et le faisceau offre une bonne progressivité: le centre est très lumineux, jusqu’à 40m au max, l’extérieur est plus doux, on voit bien l’environnement proche sans être ébloui. La puissance minimum est très basse, pratique en refuge si on a besoin de mieux y voir qu’avec le mode rouge. Le mode turbo, quant à lui, offre une puissance maximale pour quelques minutes, avant que la lampe ne se remette en mode classique. La Fenix HL 32R est donc une frontale légère, puissante et facile à utiliser, un must-have de la catégorie.

Ses atouts :
Tenue – Prise en main

Ses défauts :
Batterie non amovible

Prix : 55,90 euros

Infos : www.lampe-torche-fenix.fr

 

LED LENSER

Neo 10R

Infos techniques:
– 1 foyer – 600 Lumens max
– 3 niveaux d’intensité – Variateur de faisceau – 2 modes (économie ou alimentation constante)
– Autonomie : 10h à 120h
– Batterie 3400 mAh – Li-ion 18650 – Amovible – Recharge USB
– Protection IP 54
– Masse : 181g
– Garantie 5 à 7 ans – batterie 2 ans
Avec sa grosse batterie déportée et sa large lentille frontale, la Neo 10R apparaît comme le poids lourd de ce test. A 181g sur la balance, elle peut avoir tendance à glisser sur les cheveux mais se cale comme il faut au bout de quelques minutes: malgré son poids, elle ne ballote pas. Le harnais fourni permet aussi de la mettre sur le torse. Son unique bouton permet de l’allumer et d’alterner entre les 3 intensités. La variation du faisceau se fait via une bague de zoom qui nous laisse un peu sur notre faim: elle est fine, pas forcément très fluide et présente un léger jeu. Coté luminosité l’amplitude de réglage est confortable, l’intensité maximale permet une vision lointaine à plus de 80m. Le faisceau est rond aux min/max, mais carré aux réglages intermédiaires. Globalement son éclairage est uniforme mais très concentré (frontière lumière/noire très marqué). Le faisceau large donne donc l’impression que les bords sont mieux éclairés que le centre en espace restreint.

Ses atouts :
Puissance

Ses défauts :
Qualité du faisceau – Chauffe

Infos : www.ledlenser.com/fr/ – Distributeur France : Noreko – http://www.norekodistribution.fr/

 

PETZL

Bindi

Infos techniques:
– 1 foyer – 200 Lumens max
– 3 niveaux d’intensités – Rouge continu et clignotant
– Autonomie : 2h à 50h
– Batterie 680 mAh – Li-ion – Non amovible – Recharge USB
– Protection IP X4
– Masse : 34g
– Garantie 3 ans (ou 300 cycles)
Ultra légère, la Bindi se fixe aisément sur la tête, autour du cou en mode collier et sur une multitude de supports grâce à son élastique ajustable. Son support rotatif permet de la poser à plat, pratique en bivouac. La navigation entre les modes via l’unique petit bouton est aisée mains nues, on comprend rapidement comment ça marche. Une fois sur la tête, sa légèreté permet un bon maintien, elle ne ballotte pas mais l’élastique nous rappelle sa présence. Niveau éclairage, les 3 puissances offrent une bonne amplitude. Le faisceau, assez homogène mais pas forcément très large, oblige l’utilisateur à passer à l’intensité maximale pour s’orienter efficacement – notamment en descente – au détriment de son autonomie. Pour le reste, elle est parfaite pour une utilisation en bivouac/refuge. Au final, cette Bindi est la parfaite frontale à garder dans son sac, que ce soit pour ceux qui courent un peu la nuit, ou simplement en lampe de secours.

Ses atouts :
Légèreté – Prise en main

Ses défauts :
Confort

Prix : 50 euros

Infos : www.petzl.com

 

 

Reactik+

Infos techniques:
– 2 foyers – 300 Lumens max
– 3 niveaux d’intensité par mode (lumière réactives ou constantes) – Rouge continu et clignotant
– Autonomie : 2h30 à 30h
– Batterie 1800 mAh – Li-ion – Amovible – Rechage USB – Option boitier 3x AAA
– Protection IP X4
– Masse : 112g
– Garantie 3 ans (batterie 1 an/300cycles)
Avec la Reactik +, Petzl nous fait part d’un produit abouti, qui peut faire office de référence. Son corps monobloc est maintenu efficacement par un bandeau réfléchi qu’il faudra tout de même serrer pour éviter les ballotements en descente. Les deux boutons permettent de naviguer efficacement entre les différents modes et puissances d’éclairages. Le mode « Reactive Lighting » adapte le puissance des deux foyers en fonction de la luminosité ambiante. C’est très efficace, confortable à l’usage et seul certains cas de figures posent problèmes (éclairage du capteur par un autre coureur par expl.). En mode « Constant Lighting » le niveau de lumière reste le même jusqu’à épuisement de la batterie. Ces modes sont paramétrables via Bluetooth, permettant une bonne amplitude de luminosité, le max pouvant facilement dépasser les 40m de portée. Le double foyer éclaire uniformément le sol à proximité et le chemin en avant: nous tenons à saluer la qualité de ce faisceau, procurant une bonne vision proche et périphérique, mais aussi une vision lointaine claire.

Ses atouts :
Qualité du faisceau – Puissance adaptative – Possibilités de réglage

Ses défauts :
Ballote légèrement

 

Prix : 89,95 euros

Infos : www.petzl.com

 

SILVA

Cross Trail 5x

Infos techniques:
– 2 foyers – 500 Lumens max
– 3 niveaux d’intensité – Blanc clignotant
– Autonomie : 2h à 8h
– Batterie 1200 mAh – Li-ion – Amovible – Recharge USB
– Protection IP X5
– Masse : 161g
– Garantie 2 ans
Avec une tête amovible et 3 supports fournis (frontal, casque et vélo), la Cross trail 5x s’annonce comme une frontale polyvalente. Si le système de fixation peut sembler fragile, il est pratique et facile à manipuler. Le bandeau siliconé permet un très bon maintien sur la tête. Son unique bouton, à gauche du corps de lampe, permet de passer les 3 puissances en revue rapidement. Le double foyer est en permanence allumé, éclairant uniformément le sol à proximité et le chemin en avant. Cette configuration est idéale pour le coureur: on a une bonne vision proche et périphérique, mais aussi une vision lointaine claire pouvant atteindre une bonne quarantaine de mètres ; au-delà on discerne les formes, sans plus. Seul défaut: le manque d’amplitude dans le réglage de l’intensité, le minimum étant déjà assez lumineux, cela ne va pas dans le sens de l’autonomie.

Ses atouts :
Prise en main – Qualité du faisceau

 

Ses défauts :
Amplitude de réglage – Chauffe

Prix : 120 euros

Infos : www.silva.se / Distributeur France LoisirAlp –

www.loisiralp.com/

 

 

SUPRABEAM

S4

Infos techniques:
– 2 foyers – 500 Lumens max
– 3 niveaux d’intensité par mode (focalisé, large, mixte)
– Autonomie : 5h30 à 16h
– Batterie 1400 mAh – Li-Po (ou 3x AAA) – Amovible – Recharge USB
– Protection IP 68
– Masse : 142g
– Garantie 5 ans
Avec la S4, Suprabeam nous offre une frontale trapue, dense et protégée face aux intempéries. Le bandeau serre-tête permet un bon serrage et les bandes siliconées garantissent un maintien optimal dans toutes les situations. La navigation entre modes se fait grâce aux deux gros boutons latéraux. Elle est facile, même avec des gants. Sa zone d’éclairage est homogène, mais assez marquée : on ne discerne pas ce qui se passe en-dehors du faisceau. En course, on préférera le faisceau mixte, qui permet un éclairage large de d’environnement en plus du faisceau concentré pour la vision lointaine (une bonne quarantaine de mètres). On regrettera seulement le manque d’amplitude de réglage de l’intensité lumineuse qui limite son autonomie. Heureusement, elle offre la possibilité de remplacer sa batterie par 3 piles AAA. Finalement, la S4 est une frontale efficace qui supportera une large plage d’utilisation. Une baroudeuse qui vous suivra partout.

Ses atouts :
Prise en main – Faisceau mixte

Ses défauts :
Un peu lourde – Amplitude de puissance

Prix : xxxxxx

Infos : www.suprabeam.com

 

V3 Pro

 

Infos techniques:
– 1 foyer – 400 Lumens max
– Variation d’intensité progressive – Variateur de faisceau – Mode turbo – Clignotant
– Autonomie : 8h à 110h
– Batterie 3x AA
– Protection IP X4
– Masse : 210g
– Garantie 5 ans
Avec son bloc d’alimentation chargé de 3 piles AA, la S3 pro est la plus lourde de nos frontales, mais son bandeau serre-tête bien pensé permet tout de même un excellent maintien, notamment grâce à ses bandes siliconées. Côté ergonomie, les réglages d’intensités passent par l’unique bouton situé sous le corps de la lampe, pas forcément pratique à atteindre lorsqu’elle est baissée, ou lorsque l’on a des gants, mais suffisant pour naviguer entre les quelques options d’éclairages. La V3 pro offre une bonne amplitude d’intensité avec un accès rapide au mode intensité max qui permet un éclairage clair à environ 80m, voir plus. Côté faisceau, l’ajustement se fait via la bague coulissante. Il souffre d’un défaut d’homogénéité qui limitera son utilisation aux niveaux intermédiaires. La présence de halos peu perturber le coureur et limite la vision périphérique. Au faisceau le plus large, le centre est moins lumineux que l’extérieur ce qui ne facilite pas l’anticipation des reliefs.

Ses atouts :
Tenue

Ses défauts :
Qualité du faisceau – Lourde – Prise en main

Prix : 186,50 euros

Infos : www.suprabeam.com

X