Montre GPS Multisport – Test de la Suunto 9 Peak

Test Suunto 9 peak

Voici donc le test de la montre GPS Suunto 9 Peak, annoncée racée, discrète et performante.

De l’actif urbain à l’alpiniste. La nouvelle Suunto 9 Peak s’adresse à un vaste panel d’utilisateurs, et c’était bien la volonté du fabricant finlandais, qui vient compléter sa gamme des Suunto 9. Ce modèle est une évolution de la Suunto 9 Baro, une vraie montre de baroudeurs. La « Peak » propose le style et la discrétion en plus, puisqu’elle intègre toutes les fonctionnalités de la 9 Baro dans une montre plus fine, plus compacte, plus légère et plus résistante. Le tout sans compromettre la durée de vie de la batterie, qui acceptera, selon le fabricant, 500 cycles de charge. Avant de pouvoir la changer (sans changer de montre), et repartir pour un tour !

Suunto 9 Peak : toutes les fonctions utiles au sportif outdoor

C’est donc une montre de 10,6 mm d’épaisseur, et de 52g (dans sa version titane), où l’on a « rangé » toutes les fonctions utiles à l’aventurier et au sportif outdoor, dans un style très épuré, qui pourra s’afficher à la ville, ou dans les dîners d’affaire. Cette gageure a été possible en réduisant, néanmoins, la taille de l’écran (qui reste tactile), et sa définition, en comparaison avec celui de la 9 baro. Une lisibilité un peu moins performante, donc, que sur la 9 Baro, mais une discrétion qui ravira les « petits poignets ».  Ajoutez à cela un bracelet de dimension standard (22mm de large, donc facilement remplaçable et pas forcément par un de la marque) et plus solide (grâce à un ardillon en métal), et vous obtenez une montre à la fois discrète, élégante, efficace et performante. La navigation se fait par trois petits boutons placés sur la droite du boîtier, eux-aussi « amincis », et qui ne marquent pas la peau, à l’effort. C’est d’une simplicité enfantine d’accéder aux différents menus, ou données.

Test Suunto 9 peak 2

Une mine d’informations

Plus « affutée » que la 9 baro, la 9 Peak est donc aussi performante dans ce qu’elle délivre comme informations : 

  • Le capteur cardiaque au poignet est de nouvelle génération. On le dit plus précis, mais comme tous les autres capteurs optiques des autres marques, les écarts entre ce qu’il affiche et la « vraie » fréquence cardiaque sont encore importants… ; un problème quasi insoluble, tant les données renvoyées dépendent de plusieurs facteurs fluctuants : la pilosité de chacun, le serrage de la montre, l’épaisseur de l’épiderme, la présence de tatouages, la température (le froid réduit le flux sanguin dans les bras pour le diriger ailleurs), les vibrations dans les bras (vélo, trail)… Suunto préconise d’ailleurs – honnêtement – de ne PAS se fier à ce capteur optique pour des séances d’intensité.
  • Le GPS présente, lui, une autonomie de 25h en mode GPS (relevé de position toutes les secondes), et jusqu’à 170 heures en mode Tour (un relevé toutes les heures, avec le capteur cardio désactivé). La détection du GPS est très fiable, et très rapide, comme nous avons pu le constater à l’usage.
  • Vous pouvez suivre un itinéraire préalablement rentré dans la montre, et suivre la trace « virage après virage ». La navigation GPS avancée permet de revenir sur ses pas en suivant la trace en sens inverse (menu Petit Poucet), de revenir au point de départ à vol d’oiseau, de naviguer vers des points d’intérêts préalablement enregistrés.
  • La montre présente un oxymètre de pouls : il mesure la saturation en oxygène du sang, et vous permet d’adapter votre rythme pour ne pas se mettre en danger dans les sorties de haute altitude.
  • La fonction « coureur fantôme » (ghost runner) permet de se mesurer à soi-même ou à un autre coureur.
  • Les fonctions météo affichent les prévisions sur plusieurs jours, alertent l’utilisateur des risques d’orage, et affichent les heures de lever et de coucher du soleil.
  • L’estimation de la VO2max, l’évaluation de la récupération, la programmation d’entraînements dont le fractionné sont des données classiques proposées par la 9 Peak.
Test Suunto 9 peak 2

Une appli performante

Le gros « plus »  de ce modèle est son application Suunto, qui présente de nombreuses fonctionnalités gratuites, comme la planification d’itinéraires. Pas besoin de s’abonner à Komoot ou d’autres applis spécialisées : faites glisser votre doigt sur la carte, tracez votre itinéraire, et le tour est joué. Vous n’avez plus qu’à basculer votre itinéraire dans votre montre, et c’est parti ! L’appli est en outre très « propre », très épurée, et la synchronisation entre montre et appli est très rapide (elle a été doublée, selon Suunto), grâce à l’utilisation du bluetooth 5. Et l’appli se met à jour automatiquement, sans avoir à brancher la montre au PC, une belle nouveauté très pratique !

L’appli propose aussi des Cartes de chaleur spécifiques au sport choisi, qui indique la fréquentation en temps réel du terrain par les utilisateurs Suunto. Vous pouvez ainsi récupérer des traces populaires, aller à la rencontre d’autres utilisateurs, ou au contraire fuir les zones trop fréquentées…

En résumé, la 9 Peak n’est pas qu’une réussite esthétique ; preuve qu’on peut être discret et raffiné, et se lancer dans les défis les plus fous et engagés !

Prix : 699 euros version Titane, 569 euros version acier

Procurez-vous cette montre en cliquant ci-dessous !

Montre Cardio GPS Suunto 9 peak

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

novembre, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X