Test matériel

Test nouvelle Polar Vantage

Partager
Poste Le 25 septembre 2018 par Luc Beurnaux

Elle était attendue par les fans de la marque depuis la sortie du dernier modèle phare de la firme finlandaise, en 2014, avec la V800. Mi-septembre, Polar a présenté sa nouvelle Vantage, disponible en magasin fin octobre 2018, et que nous avons testée.

 

Nous avons donc eu le privilège de découvrir ce produit en avant première et d’en réaliser les premiers tests en course à pied, trail et vélo. Née en 1975, la marque s’est tout de suite portée vers la mesure et l’analyse de la fréquence cardiaque. Progressivement, les progrès technologiques ont permis d’améliorer les systèmes de détection et de mesure du pouls avec la ceinture pectorale, l’outil le plus fiable à ce jour. Depuis deux ans, les capteurs au poignet intégrés à la montre permettent grâce aux LED vertes et rouges une mesure du flux sanguin et donc des battements cardiaques. Ce système est moins réactif et plus aléatoire dans la précision, et ne convient pas forcément aux adeptes de la précision lors de séances intensives où la mesure doit être suivie de près, mais elle apporte une information suffisante pour la majorité des utilisateurs.

Chez Polar, on a résolument pris un virage ; fini le temps des montres carrées ou rectangulaires, place à un produit très design aux formes rondes (comme ses concurrentes chez Garmin ou Suunto – voir ci dessous le tableau comparatif) avec au passage un travail sur les matériaux qui la replace aussi dans un usage au quotidien plutôt très élégant.
Ce produit cardio GPS multisport aux nombreuses fonctions, nommée Vantage, (aussi le nom d’un modèle chez Aston Martin), est déclinée en 2 modèles, la V et la M.

Le modèle Vantage V est destiné aux pratiquants assidus, à la recherche de performance et d’informations précises sur l’entraînement. Elle affiche un poids de 66 g (repesée), une autonomie de 40h, les fonctions cardio aux poignets ou par ceinture H10, la nouvelle fonction de calcul de puissance au poignet et un altimètre barométrique. Son prix est de 499,00 € ou 549,00 € avec la ceinture pectorale en option.

Vantage V

Sa petite sœur, la Vantage M, est une version light sans être pour autant moins précise ; elle pèse 44 g (repesée, soit 1/3 de moins), elle est donnée pour 30h d’autonomie, ne possède pas d’altimètre, ni les informations sur la puissance, mais on peut ajouter une ceinture cardio. Elle affiche un prix très attractif de 279,00 € et conviendra à tous les adeptes de course à pied, trail, cyclisme, triathlon, crossfit….qui veulent un produit simple, fiable et sans fioritures.

Vantage M

A l’instar de ses concurrentes, Polar reste sur les fonctions essentielles : pas de navigation, pas de musique embarquée, pas de paiement, pas de film post sorties…. Une évolution logique et attendue mais pas une révolution au niveau des fonctionnalités ou autres widgets

Comme chaque nouveauté, il faut se familiariser avec le produit lors de la première prise en main, mais objectivement, même sans notice on s’en sort très bien en quelques minutes. La Vantage V que nous avons eu en test comportait une version béta du software. Cette dernière va connaître des amélioration dans les prochaines semaines et sans doute deux, voire trois mises à jour, notamment au niveau de l’éclairage, de la rotation des écrans d’informations, de la réception des notifications du smartphone, de l’analyse du sommeil et d’autres détails qui la rendront plus ergonomique à l’usage.

Au contact, le produit est agréable, léger, élégant au poignet pour être porté au quotidien et est décliné en plusieurs couleurs avec possibilité de changer les bracelets sur les deux modèles. L’écran d’accueil tactile peut afficher l’heure en version à aiguilles ou analogique. Ce dernier offre 5 affichage différents lorsqu’on l’on balaye de droite à gauche ou inversement avec à chaque fois la possibilité de rentrer dans le détail en validant le choix avec le bouton central (fréquence cardiaque, analyse d’activité, dernière activité…).La lisibilité des écrans de 1 à 4 affichages avec certains en couleur est très bonne.
Le démarrage d’une activité se fait très simplement en y accédant par le bouton en bas à gauche ; il suffit alors d’attendre que les voyants cardio et GPS passent au vert pour démarrer au moyen du bouton central.
Le lap est sur le bouton central avec aussi la possibilité de taper sur l’écran ; la pause est en bas à gauche et l’enregistrement aussi (pression continue de 3s qui ne risque pas un arrêt involontaire de l’activité).
Le paramétrage des écrans de chaque activité se fait par l’application Polar Flow, mais uniquement en dehors d’un enregistrement.

Sur l’analyse des données, la mesure du cardio au poignet reste assez précise même si on l’a dit, la ceinture reste l’outil le plus fiable. Le GPS est aussi très précis sur la distance, la vitesse et les informations su l’allure, c’est pas une surprise quand on connaît Polar. Seul petit bémol sur l’altitude : pas de possibilité de régler manuellement cette dernière, qui se calibre assez rapidement et de façon précise là où l’on se trouve, tout en n’ayant pas eu la réponse de la marque sur la méthode de calibrage.
On regrettera pour les habitués d’une utilisation en montagne l’absence de données comme l’altitude maximale et minimale atteintes, la vitesse ascensionnelle et un graphe de progression.

Enfin, en ce qui concerne le Polar Running Power, la nouveauté de cette montre, (corollée à la vitesse – disponible que sur le modèle Vantage V) il faut aussi rester très vigilant sur la précision et l’utilisation de ces informations à des fins précises d’entraînements, l’algorithme ne tenant pas compte d’éléments comme le vent de face, la pluie et la nature du terrain entre autres.

Polar Flow, l’application disponible directement d’un ordinateur ou depuis un smartphone, est une source très riche d’information qui permet de suivre ses entraînements au quotidien jusqu’à des analyses poussées pour programmer ses séances et les décrypter pour visualiser ses progrès, son niveau de fatigue…

En conclusion, cette Polar Vantage repositionne la marque face à ses concurrents sur un marché que trois acteurs se partagent en Europe.
Voilà deux produits esthétiques, parfaitement bien positionnés en prix, et offrant de belles fonctionnalités. Ils satisferont les fans de la marque et aussi ceux qui veulent faire leurs premiers pas ou tours de roues dans le monde connecté des montres cardio GPS.

 

X